Cantate, lieder, songs : la mutation d’un genre
duo - Helen Kearns et François Dumont
Cantate, lieder, songs : la mutation d’un genre Book
Wed Aug 03, 2022 from 09:00 PM to 10:30 PM Add to my calendar
Timezone : Europe/Paris
2022-08-03 21:00:00 2022-08-03 22:30:00 Europe/Paris Cantate, lieder, songs : la mutation d’un genre Reservations on : https://www.billetweb.fr/an-die-musik -- La mariage de la voix et du piano permet d’explorer un répertoire de prédilection, du classicisme viennois tardif à un romantisme décuplé. La fin du XVIIIe siècle voit le développement du pianoforte et ses multiples possibilités expressives ; cet instrument devient le compagnon idéal de la voix, permettant de créer un climat sonore propice à mettre en valeur le chant. Par ailleurs, les poètes et les courants artistiques de cette époque tendent vers une expression de plus en plus personnelle, subjective. On assiste à la naissance du lied.Quatre compositeurs, quatre couleurs.  La cantate « Arianna a Naxos » est basée sur la légende grecque d'Ariane abandonnée par Thésée sur l'île de Naxos. Composée par Haydn en 1789 pour voix et pianoforte (ou (clavecin), c’est une œuvre d’une force dramatique extraordinaire explorant les différents registres psychologiques, de la torpeur, la douceur, l’étonnement, la peur, le désespoir - une gamme complète d’affects fidèlement exprimés en musique. Schubert, lui, composa plus de 600 lieder - sa forme musicale de prédilection, qui se prête le plus à sa pensée romantique, de par son contenu poétique et intimiste. Cette sélection comprend la célèbre « Truite » et « Marguerite au rouet » (texte de Goethe), ainsi que des lieder sur des poèmes de Rückert, Schober - la quintessence du romantisme allemand. Richard Strauss fut également un immense compositeur lyrique, célèbre pour ses opéras mais aussi pour ses lieder, développant la forme schubertienne vers un romantisme tardif et lui imprimant la marque de son style - une courbe mélodique ample et généreuse et une grande richesse harmonique comme en témoigne l’opulence des accompagnements pianistiques. Enfin, Benjamin Britten, au XXe siècle, se fascine pour les mélodies populaires, notamment irlandaises. Il compose des arrangements d’une inspiration exceptionnelle, où la pureté et la simplicité de la mélodie contraste avec la sophistication harmonique de l’accompagnement, avec ses dissonances savoureuses ou inquiétantes. Mauriac, France Association AMELI

La mariage de la voix et du piano permet d’explorer un répertoire de prédilection, du classicisme viennois tardif à un romantisme décuplé. La fin du XVIIIe siècle voit le développement du pianoforte et ses multiples possibilités expressives ; cet instrument devient le compagnon idéal de la voix, permettant de créer un climat sonore propice à mettre en valeur le chant. Par ailleurs, les poètes et les courants artistiques de cette époque tendent vers une expression de plus en plus personnelle, subjective. On assiste à la naissance du lied.


Quatre compositeurs, quatre couleurs. 
La cantate « Arianna a Naxos » est basée sur la légende grecque d'Ariane abandonnée par Thésée sur l'île de Naxos. Composée par Haydn en 1789 pour voix et pianoforte (ou (clavecin), c’est une œuvre d’une force dramatique extraordinaire explorant les différents registres psychologiques, de la torpeur, la douceur, l’étonnement, la peur, le désespoir - une gamme complète d’affects fidèlement exprimés en musique. Schubert, lui, composa plus de 600 lieder - sa forme musicale de prédilection, qui se prête le plus à sa pensée romantique, de par son contenu poétique et intimiste. Cette sélection comprend la célèbre « Truite » et « Marguerite au rouet » (texte de Goethe), ainsi que des lieder sur des poèmes de Rückert, Schober - la quintessence du romantisme allemand. Richard Strauss fut également un immense compositeur lyrique, célèbre pour ses opéras mais aussi pour ses lieder, développant la forme schubertienne vers un romantisme tardif et lui imprimant la marque de son style - une courbe mélodique ample et généreuse et une grande richesse harmonique comme en témoigne l’opulence des accompagnements pianistiques. Enfin, Benjamin Britten, au XXe siècle, se fascine pour les mélodies populaires, notamment irlandaises. Il compose des arrangements d’une inspiration exceptionnelle, où la pureté et la simplicité de la mélodie contraste avec la sophistication harmonique de l’accompagnement, avec ses dissonances savoureuses ou inquiétantes.

Read more
Location
Organizer
Association AMELI
6 Esteyriches Norde 19160 Latronche
05 55 27 85 44