Cargo Texas Toulouse
Cargo Texas Toulouse Book
Tue Sep 24, 2019 to Fri Oct 25, 2019 Add to my calendar
2019-09-24 21:00:00 2019-10-25 23:00:00 Europe/Paris Cargo Texas Toulouse Reservations on : https://www.billetweb.fr/cargo-texas-toulouse -- L’Usine, en partenariat avec le ThéâtredelaCité, CDN Toulouse Occitanie et Pronomade(s), Centre national des arts de la rue et de l’espace public, et à l’occasion de l’ouverture de la Biennale internationale des arts vivants, Toulouse Métropole, présente le spectacle Cargo Toulouse de Stefan Kaegi et du collectif Rimini Protokoll. Une invitation à vivre une expérience théâtrale poétique et déroutante.Stefan Kaegi agence un camion semi-remorque en théâtre : les spectateurs-passagers sont invités à prendre place dans ses gradins tournés vers la ville. Top départ : le camionthéâtre se met en route et emprunte la ligne de bus avec à bord une cinquantaine de spectateurs. Sous leurs yeux, la ville défile tel un décor et se dévoile sous un autre éclairage. A travers les vitres du camionthéâtre _véritables lunettes à la fois microscopiques et télescopiques_ le regard se pose là où d’habitude il ne se poserait pas. Au volant du camion, un conducteur de bus _choisi pour ces représentations inédites à Toulouse_ se remémore ses trajets de vie, témoigne de sa vie de chauffeur, propose une réflexion en tout genre sur les transports. Ses paroles, accompagnées de musique composée pour l’occasion et de projections vidéo d’autres lieux, invitent les voyageurs à se laisser littéralement transporter et à reconsidérer leur ville et tout ce qu’elle évoque.Le camion dans lequel sont installés les spectateurs est un Guckkasten (le terme allemand pour "scène italienne" : kasten signifie "caisse" et gucken signifie "regarder" comme à travers un trou, en espionnant). J‘ai fait construire ce Guckkasten, comme un télescope ou un microscope pour observer la ville à travers le théâtre. C‘est aussi une sorte de chambre noire pour cinquante personnes, une machine cinématographique sur roues, qui permet de cadrer la ville à travers les vitres, comme des cinéastes dans un travelling. Nous pouvons lire la ville, y tracer notre scénographie au lieu d‘avoir à la construire. Lorsque les écrans descendent devant les vitres, on projette des films tournés auparavant dans le même mouvement, passant de la réalité de la ville aux images d’ailleurs. C‘est une nouvelle manière d‘aborder le théâtre.Stefan Kaegiconception et mise en scène Stefan Kaegi / Rimini Protokoll avec deux chauffeurs, une chanteuseavec le soutien de Pro Helvetia, la Fondation suisse pour la culture en partenariat avec Le Metronum, Le Marché d’Intérêt National de Toulouse Occitanie, DB Schenker – Schenker France, Le Groupe Seosse (Seosse Eco-Transformation), Lavatrans, RAS Interim et Jobtransport spectacle itinérant l'Usine, Centre national des arts de la rue et de l'espace public

L’Usine, en partenariat avec le ThéâtredelaCité, CDN Toulouse Occitanie et Pronomade(s), Centre national des arts de la rue et de l’espace public, et à l’occasion de l’ouverture de la Biennale internationale des arts vivants, Toulouse Métropole, présente le spectacle Cargo Toulouse de Stefan Kaegi et du collectif Rimini Protokoll. Une invitation à vivre une expérience théâtrale poétique et déroutante.


Stefan Kaegi agence un camion semi-remorque en théâtre : les spectateurs-passagers sont invités à prendre place dans ses gradins tournés vers la ville. Top départ : le camionthéâtre se met en route et emprunte la ligne de bus avec à bord une cinquantaine de spectateurs. Sous leurs yeux, la ville défile tel un décor et se dévoile sous un autre éclairage. A travers les vitres du camionthéâtre _véritables lunettes à la fois microscopiques et télescopiques_ le regard se pose là où d’habitude il ne se poserait pas. Au volant du camion, un conducteur de bus _choisi pour ces représentations inédites à Toulouse_ se remémore ses trajets de vie, témoigne de sa vie de chauffeur, propose une réflexion en tout genre sur les transports. Ses paroles, accompagnées de musique composée pour l’occasion et de projections vidéo d’autres lieux, invitent les voyageurs à se laisser littéralement transporter et à reconsidérer leur ville et tout ce qu’elle évoque.


Le camion dans lequel sont installés les spectateurs est un Guckkasten (le terme allemand pour "scène italienne" : kasten signifie "caisse" et gucken signifie "regarder" comme à travers un trou, en espionnant). J‘ai fait construire ce Guckkasten, comme un télescope ou un microscope pour observer la ville à travers le théâtre. C‘est aussi une sorte de chambre noire pour cinquante personnes, une machine cinématographique sur roues, qui permet de cadrer la ville à travers les vitres, comme des cinéastes dans un travelling. Nous pouvons lire la ville, y tracer notre scénographie au lieu d‘avoir à la construire. Lorsque les écrans descendent devant les vitres, on projette des films tournés auparavant dans le même mouvement, passant de la réalité de la ville aux images d’ailleurs. C‘est une nouvelle manière d‘aborder le théâtre.
Stefan Kaegi

conception et mise en scène Stefan Kaegi / Rimini Protokoll avec deux chauffeurs, une chanteuse
avec le soutien de Pro Helvetia, la Fondation suisse pour la culture en partenariat avec Le Metronum, Le Marché d’Intérêt National de Toulouse Occitanie, DB Schenker – Schenker France, Le Groupe Seosse (Seosse Eco-Transformation), Lavatrans, RAS Interim et Jobtransport
Read more
Organizer
l'Usine, Centre national des arts de la rue et de l'espace public
6 impasse Marcel Paul - ZI Pahin - 31170 Tournefeuille
05 61 07 45 18