En cordée pour une bonne gouvernance de mon asbl
En cordée pour une bonne gouvernance de mon asbl Book
Thu Sep 29, 2022 at 09:00 AM to Thu Dec 08, 2022 at 04:00 PM Add to my calendar
Timezone : Europe/Brussels
2022-09-29 09:00:00 2022-12-08 16:00:00 Europe/Brussels En cordée pour une bonne gouvernance de mon asbl Reservations on : https://www.billetweb.fr/en-cordee-pour-une-bonne-gouvernance-de-mon-asbl -- Bonne gouvernance ? C’est quoi cela ? Citer la bonne gouvernance dans le secteur associatif provoque des réactions variées. Incompréhension pour les uns, intérêt pour d’autres, irritation voire répulsion pour les derniers. C’est que chacun met derrière ce terme bien des choses qui n’en sont pas. Non, ce n’est pas un plan de standardisation de la gestion pour toutes les ASBL. Non, ce n’est pas une tentative du monde marchand d’imposer ses méthodes au secteur associatif avant de s’en emparer. Non, ce n’est pas vendre son âme et ses valeurs aux entreprises à but lucratif et ce n’est pas non plus perdre son autonomie associative au profit des pouvoirs publics. La bonne gouvernance, c’est tout simplement, permettre aux associations de mener une gestion efficiente et transparente dans le respect et avec la participation totale et soutenante des différentes parties prenantes (instances, direction, personnel, utilisateurs). Alors ? Cela a du sens ? Sûrement quand on sait combien les ASBL éprouvent des difficultés à faire vivre pleinement leur projet à l’ensemble de ces intervenants. De la parole … aux actes ? La plupart des gestionnaires souhaitent mettre en œuvre les principes de bonne gouvernance, faire « vivre » leurs instances, mais, submergés par les tâches quotidiennes, ils reportent leur mise en application à plus tard au risque de se trouver, à un moment ou l’autre, devant de sérieuses difficultés de fonctionnement. Et agir en ces moments est beaucoup plus difficile ! Que faire ? Pour que les différentes parties prenantes de l’association puissent s’articuler le plus harmonieusement, il convient de clarifier les rôles et fonctions de chacun des acteurs impliqués dans le processus et ce, afin de s’assurer que les actes de l’organisation soient en accord avec ses objectifs et les valeurs qui les sous-tendent. Il convient ainsi de préciser le contenu et les contours des délégations de pouvoirs accordées à chacun et des responsabilités y attenantes. Et qui dit délégations de pouvoirs, dit également contrôle de celles-ci par la mise en place, au départ de critères préalablement établis, d’évaluations qualitatives et quantitatives. Pourquoi se mettre au travail maintenant ? L’adoption du Code des sociétés et associations oblige ces dernières à revoir leurs statuts et est une opportunité pour toute organisation de se réinterroger sur son fonctionnement. En parallèle, les pouvoirs publics se montent de plus en plus exigeants quant à la qualité du service apporté grâce aux subsides qu’ils octroient et les contextes de changement permanent auxquels font face les associations demandent une action collective forte. Sans oublier, l’opinion publique, de plus en plus prompte à la critique, qui pousse, elle aussi, les associations à être à la hauteur de leurs discours.  Que proposons-nous ? Une association, c’est toujours une histoire, « des us et coutumes », des habitudes sectorielles, des obligations décrétales et…des valeurs. Il y a donc « des bonnes gouvernances » et chaque association adoptera, sur base des principes de base, « son modèle » en fonction de ses réalités. L’ASBL SEMAFORMA et l’ASBL CESEP s’associent pour vous accompagner sur ce chemin en vous proposant un cycle de cinq formations et (ou) un accompagnement à la co-construction de « votre modèle » de gouvernance. Il s’agit de vous permettre d’améliorer votre fonctionnement pour augmenter l’efficacité de vos actions tout en facilitant les interactions entre chacune des parties prenantes. Certes, cela exigera quelques adaptations mais, comme le disait Lao-Tseu, « Il n'y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c'est le chemin ». Parcourons-le donc ensemble, en cordée. Méthodologie : Cinq modules de formation dont 4 les matins et 3 ateliers de co-construction les après-midis, tout en présentiel, pour vous permettre de mêler, tout au long du processus, la théorie à vos pratiques et vos expériences et pour identifier des pistes d’action qui vous font sens.  Concrètement, le groupe de co-développement professionnel  rassemble des personnes qui misent sur la situation de groupe et les interactions entre les participants pour améliorer leur pratique professionnelle. Le groupe devient une communauté d’apprentissage au sein de laquelle chaque membre peut réfléchir sur sa façon d’intervenir en soumettant à ses collègues une situation concrète qui a soulevé des difficultés, des enjeux, des questions ou des dilemmes (une situation par séance). Les autres membres du groupe acceptent d’aider cette personne. Ce faisant tous les membres du groupe sont en situation d’apprentissage et s’entraident dans leur auto-développement professionnel respectif. Les protagonistes :  Nous nous sommes associés pour vous proposer cette formation. Le sujet est très lié au terrain et il nous semblait intéressant de réunir deux associations de formations actives sur des horizons différents. SEMAFORMA est un acteur dans l’aide à la gestion du secteur non-marchand et connait fort bien l’accueil, l’hébergement, l’aide à la jeunesse. Le CESEP est une association d’éducation permanente qui est bien implantée dans les secteurs de la culture et de l’insertion socioprofessionnelle. Les formateurs : Michel DAVAGLE, conseiller juridique auprès des asbl Sémafor et Sémaforma Bernard DECHAMPS, directeur général d’une structure agréée par l’Aviq, administrateur chez Semaforma et sensible à l’importance de délégations de pouvoir claires Valérie GALLOY, Open The Windows, accompagnement des dirigeants associatifs dans leur gouvernance Myriam VANDERBREMPT, formatrice au CESEP, spécialisée dans la participation des publics et des travailleurs. Eric VERMEERSCH, Directeur du CESEP et formateur en gestion d’ASBL CINQ MODULES DE FORMATION - TROIS ATELIERS DE COCONSTRUCTIONS 1ère journée, le 29 septembre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h Module I : Qu’entend-t-on par bonne gouvernance ?     Quelques points de repères pour commencer à construire son modèle de gouvernance Par Valérie Galloy avec la participation d’Eric Vermeersch et de Michel Davagle Module II : Quelles sont les responsabilités encourues par l’ASBL, les administrateurs et les directeurs ? En participant à des décisions, nous engageons certes la responsabilité de l’ASBL mais aussi, dans certaines situations, également la nôtre. Autant se prémunir des inconvénients en adoptant un fonctionnement où les décisions sont réfléchies ! Par Michel Davagle 2ème journée, le 13 octobre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h Module III : Comment mobiliser mon AG autour des projets de l’ASBL L’AG préside aux grandes orientations de l’association mais, pour ce faire, il convient de mobiliser une énergie collective qui, sur base des valeurs propres à l’organisation, interpellent et soutiennent l’organisation. Par Myriam Vanderbrempt Atelier 1 : Comment mobiliser mon AG autour des projets de l’ASBL Par Valérie Galloy 3ème journée, le 10 novembre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h Module IV :  Qui décide quoi ? Le CA ou la direction ? CA et direction, une paire incontournable mais qui ne peut fonctionner que dans un rapport de confiance où chaque partie a un rôle différent mais complémentaire. Par Michel Davagle et Bernard Dechamps Atelier 2 : Qui décide quoi ? Le CA ou la direction ? Par Valérie Galloy 4ème journée, le 1er décembre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h Module V : Comment mieux faire fonctionner mon CA (mon CA ou mes instances en insistant de fait plus sur le CA)? Si la collégialité est un gage de réussite, il convient aussi que les décisions soient pertinentes eu égard aux objectifs définis. L’engagement des administrateurs dans le processus décisionnel se noue dans un débat collectif. Et il convient d’essayer de rapprocher les instances de l'équipe et inversement. Par Valérie Galloy et Eric Vermeersch Atelier 3 : Comment mieux faire fonctionner mon CA Par Valérie Galloy LIEU : Boulevard Ernest Mélot 14, 5000 Namur (2ème étage) PRIX : 600 euros pour tout le cycle 550 euros par personne si 2 inscriptions minimum pour une même association Demandez votre intervention financière au près de la Plateforme Francophone du Volontariat. Conditions et renseignements jessica.detaille@semafor.be Boulevard Ernest Mélot 14, Namur, Belgique Semaforma Asbl

Bonne gouvernance ? C’est quoi cela ?

Citer la bonne gouvernance dans le secteur associatif provoque des réactions variées. Incompréhension pour les uns, intérêt pour d’autres, irritation voire répulsion pour les derniers. C’est que chacun met derrière ce terme bien des choses qui n’en sont pas. Non, ce n’est pas un plan de standardisation de la gestion pour toutes les ASBL. Non, ce n’est pas une tentative du monde marchand d’imposer ses méthodes au secteur associatif avant de s’en emparer. Non, ce n’est pas vendre son âme et ses valeurs aux entreprises à but lucratif et ce n’est pas non plus perdre son autonomie associative au profit des pouvoirs publics.

La bonne gouvernance, c’est tout simplement, permettre aux associations de mener une gestion efficiente et transparente dans le respect et avec la participation totale et soutenante des différentes parties prenantes (instances, direction, personnel, utilisateurs). Alors ? Cela a du sens ? Sûrement quand on sait combien les ASBL éprouvent des difficultés à faire vivre pleinement leur projet à l’ensemble de ces intervenants.

De la parole … aux actes ?

La plupart des gestionnaires souhaitent mettre en œuvre les principes de bonne gouvernance, faire « vivre » leurs instances, mais, submergés par les tâches quotidiennes, ils reportent leur mise en application à plus tard au risque de se trouver, à un moment ou l’autre, devant de sérieuses difficultés de fonctionnement. Et agir en ces moments est beaucoup plus difficile !

Que faire ?

Pour que les différentes parties prenantes de l’association puissent s’articuler le plus harmonieusement, il convient de clarifier les rôles et fonctions de chacun des acteurs impliqués dans le processus et ce, afin de s’assurer que les actes de l’organisation soient en accord avec ses objectifs et les valeurs qui les sous-tendent. Il convient ainsi de préciser le contenu et les contours des délégations de pouvoirs accordées à chacun et des responsabilités y attenantes. Et qui dit délégations de pouvoirs, dit également contrôle de celles-ci par la mise en place, au départ de critères préalablement établis, d’évaluations qualitatives et quantitatives.

Pourquoi se mettre au travail maintenant ?

L’adoption du Code des sociétés et associations oblige ces dernières à revoir leurs statuts et est une opportunité pour toute organisation de se réinterroger sur son fonctionnement. En parallèle, les pouvoirs publics se montent de plus en plus exigeants quant à la qualité du service apporté grâce aux subsides qu’ils octroient et les contextes de changement permanent auxquels font face les associations demandent une action collective forte. Sans oublier, l’opinion publique, de plus en plus prompte à la critique, qui pousse, elle aussi, les associations à être à la hauteur de leurs discours. 

Que proposons-nous ?

Une association, c’est toujours une histoire, « des us et coutumes », des habitudes sectorielles, des obligations décrétales et…des valeurs. Il y a donc « des bonnes gouvernances » et chaque association adoptera, sur base des principes de base, « son modèle » en fonction de ses réalités.

L’ASBL SEMAFORMA et l’ASBL CESEP s’associent pour vous accompagner sur ce chemin en vous proposant un cycle de cinq formations et (ou) un accompagnement à la co-construction de « votre modèle » de gouvernance. Il s’agit de vous permettre d’améliorer votre fonctionnement pour augmenter l’efficacité de vos actions tout en facilitant les interactions entre chacune des parties prenantes. Certes, cela exigera quelques adaptations mais, comme le disait Lao-Tseu, « Il n'y a point de chemin vers le bonheur. Le bonheur, c'est le chemin ». Parcourons-le donc ensemble, en cordée.

Méthodologie :

Cinq modules de formation dont 4 les matins et 3 ateliers de co-construction les après-midis, tout en présentiel, pour vous permettre de mêler, tout au long du processus, la théorie à vos pratiques et vos expériences et pour identifier des pistes d’action qui vous font sens. 

Concrètement, le groupe de co-développement professionnel  rassemble des personnes qui misent sur la situation de groupe et les interactions entre les participants pour améliorer leur pratique professionnelle. Le groupe devient une communauté d’apprentissage au sein de laquelle chaque membre peut réfléchir sur sa façon d’intervenir en soumettant à ses collègues une situation concrète qui a soulevé des difficultés, des enjeux, des questions ou des dilemmes (une situation par séance). Les autres membres du groupe acceptent d’aider cette personne. Ce faisant tous les membres du groupe sont en situation d’apprentissage et s’entraident dans leur auto-développement professionnel respectif.

Les protagonistes : 

Nous nous sommes associés pour vous proposer cette formation. Le sujet est très lié au terrain et il nous semblait intéressant de réunir deux associations de formations actives sur des horizons différents. SEMAFORMA est un acteur dans l’aide à la gestion du secteur non-marchand et connait fort bien l’accueil, l’hébergement, l’aide à la jeunesse. Le CESEP est une association d’éducation permanente qui est bien implantée dans les secteurs de la culture et de l’insertion socioprofessionnelle.

Les formateurs :

Michel DAVAGLE, conseiller juridique auprès des asbl Sémafor et Sémaforma

Bernard DECHAMPS, directeur général d’une structure agréée par l’Aviq, administrateur chez Semaforma et sensible à l’importance de délégations de pouvoir claires

Valérie GALLOY, Open The Windows, accompagnement des dirigeants associatifs dans leur gouvernance

Myriam VANDERBREMPT, formatrice au CESEP, spécialisée dans la participation des publics et des travailleurs.

Eric VERMEERSCH, Directeur du CESEP et formateur en gestion d’ASBL

CINQ MODULES DE FORMATION - TROIS ATELIERS DE COCONSTRUCTIONS

1ère journée, le 29 septembre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h

Module I : Qu’entend-t-on par bonne gouvernance ?    

Quelques points de repères pour commencer à construire son modèle de gouvernance

Par Valérie Galloy avec la participation d’Eric Vermeersch et de Michel Davagle

Module II : Quelles sont les responsabilités encourues par l’ASBL, les administrateurs et les directeurs ?

En participant à des décisions, nous engageons certes la responsabilité de l’ASBL mais aussi, dans certaines situations, également la nôtre. Autant se prémunir des inconvénients en adoptant un fonctionnement où les décisions sont réfléchies !

Par Michel Davagle

2ème journée, le 13 octobre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h

Module III : Comment mobiliser mon AG autour des projets de l’ASBL

L’AG préside aux grandes orientations de l’association mais, pour ce faire, il convient de mobiliser une énergie collective qui, sur base des valeurs propres à l’organisation, interpellent et soutiennent l’organisation.

Par Myriam Vanderbrempt

Atelier 1 : Comment mobiliser mon AG autour des projets de l’ASBL

Par Valérie Galloy

3ème journée, le 10 novembre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h

Module IV :  Qui décide quoi ? Le CA ou la direction ?

CA et direction, une paire incontournable mais qui ne peut fonctionner que dans un rapport de confiance où chaque partie a un rôle différent mais complémentaire.

Par Michel Davagle et Bernard Dechamps

Atelier 2 : Qui décide quoi ? Le CA ou la direction ?

Par Valérie Galloy

4ème journée, le 1er décembre de 9h15 à 12h15 et de 13h à 16h

Module V : Comment mieux faire fonctionner mon CA (mon CA ou mes instances en insistant de fait plus sur le CA)?

Si la collégialité est un gage de réussite, il convient aussi que les décisions soient pertinentes eu égard aux objectifs définis. L’engagement des administrateurs dans le processus décisionnel se noue dans un débat collectif. Et il convient d’essayer de rapprocher les instances de l'équipe et inversement.

Par Valérie Galloy et Eric Vermeersch

Atelier 3 : Comment mieux faire fonctionner mon CA

Par Valérie Galloy

LIEU :

Boulevard Ernest Mélot 14, 5000 Namur (2ème étage)

PRIX :

600 euros pour tout le cycle

550 euros par personne si 2 inscriptions minimum pour une même association

Demandez votre intervention financière au près de la Plateforme Francophone du Volontariat. Conditions et renseignements jessica.detaille@semafor.be

Read more
Organizer
Semaforma Asbl
Rue Bonne Fortune, 102 4430 Ans
322390036