INTO YOUR EYES – MY FACE REMAINS
By info
Thu Jan 09, 2025 from 08:00 PM to 09:00 PM
Timezone : Europe/Paris
5 Quai du Général Koenig, Strasbourg, France
INTO YOUR EYES – MY FACE REMAINS
About
Rencontre conférence le jeudi 9 janvier après la représentation.
 
Une fille se sépare de son ombre.
Sans cesse traquée par son reflet sombre, elle étouffe.
Un jour, elle brise le lien avec ce double encombrant.
Lors de ma précédente performance « Un arc-en-ciel absolument ordinaire », j’ai beaucoup été confrontée au problème technique de l’ombre. Pour des raisons narratives et esthétiques, je devais éviter à tout prix que la projection video projète l’ombre du protagoniste sur scène. Petit à petit, à force d’expérimentations, je suis devenue experte pour éviter ce phé- nomène naturel.
Mais hors des temps de répétition, je me suis souvent retrouvée face à ma propre ombre, sur l’écran video. Ces parenthèses d’exploration adjacentes à la création avaient tendance à m’absorber et je devais redoubler de rigueur pour revenir au « vrai » travail.
Cette fascination pour mon ombre m’a conduit assez naturellement à développer un scénario parallèle. Si l’initiation était plutôt instinctive, en réalité ce choix prend tout son sens. J’avais rendez-vous avec mon ombre.
Une ombre est une zone sombre créée par un corps opaque qui intercepte les rayons lumineux. Elle nous rattache au monde de la matière et de la physique, et pourtant elle véhicule une symbolique occulte et surnaturelle. Depuis que la lumière existe, cette figure fascine. Elle fait peur aux enfants, amuse, dérange, et le plus souvent on préfère l’ignorer. On l’imagine chargée de nos mémoires, de nos hontes, de nos morts.
En période de crise, la tentation de s’en débarrasser peut être légitime. Dans ce récit, je vais franchir la limite fatidique et affronter les conséquences tragiques de cet acte. Une ombre ne disparait pas si facilement.
Travailler autour de l’ombre me permet d’explorer l’attachement dans son aspect le plus primitif. Si l’ombre nous appartient comme une part de nous-même, elle nous est aussi physiquement extérieure. Nous y sommes attaché.e.s, en dedans et en dehors. Elle est moi et autrui à la fois. Rompre son lien génère une crise intime et sociale qui remet en question les fondements de notre identité.
 
Distribution
Mise en scène et Jeu : Lucie Garrigues
Musique: Jules Cassignol
Maeva Sanz – Opératrice Caméra
Louise Desnos – Directrice de la Photographie
Lény Lecointre – Post-production / Effets spéciaux
Clothilde Grace – Costume
Avec le soutien de l’Adami et le Point Ephémère à Paris.collectif IPN à Toulouse, au Doc!, Askip, Pioche, Yea, Ojeras Studio à New York.
Read more
Tickets
Date and place
Thu Jan 09, 2025 from 08:00 PM to 09:00 PM
Timezone : Europe/Paris
Add to my calendar
2025-01-09 20:00:00 2025-01-09 21:00:00 Europe/Paris INTO YOUR EYES – MY FACE REMAINS Reservations on : https://www.billetweb.fr/into-your-eyes-my-face-remains -- Rencontre conférence le jeudi 9 janvier après la représentation.   Une fille se sépare de son ombre. Sans cesse traquée par son reflet sombre, elle étouffe. Un jour, elle brise le lien avec ce double encombrant. Lors de ma précédente performance « Un arc-en-ciel absolument ordinaire », j’ai beaucoup été confrontée au problème technique de l’ombre. Pour des raisons narratives et esthétiques, je devais éviter à tout prix que la projection video projète l’ombre du protagoniste sur scène. Petit à petit, à force d’expérimentations, je suis devenue experte pour éviter ce phé- nomène naturel. Mais hors des temps de répétition, je me suis souvent retrouvée face à ma propre ombre, sur l’écran video. Ces parenthèses d’exploration adjacentes à la création avaient tendance à m’absorber et je devais redoubler de rigueur pour revenir au « vrai » travail. Cette fascination pour mon ombre m’a conduit assez naturellement à développer un scénario parallèle. Si l’initiation était plutôt instinctive, en réalité ce choix prend tout son sens. J’avais rendez-vous avec mon ombre. Une ombre est une zone sombre créée par un corps opaque qui intercepte les rayons lumineux. Elle nous rattache au monde de la matière et de la physique, et pourtant elle véhicule une symbolique occulte et surnaturelle. Depuis que la lumière existe, cette figure fascine. Elle fait peur aux enfants, amuse, dérange, et le plus souvent on préfère l’ignorer. On l’imagine chargée de nos mémoires, de nos hontes, de nos morts. En période de crise, la tentation de s’en débarrasser peut être légitime. Dans ce récit, je vais franchir la limite fatidique et affronter les conséquences tragiques de cet acte. Une ombre ne disparait pas si facilement. Travailler autour de l’ombre me permet d’explorer l’attachement dans son aspect le plus primitif. Si l’ombre nous appartient comme une part de nous-même, elle nous est aussi physiquement extérieure. Nous y sommes attaché.e.s, en dedans et en dehors. Elle est moi et autrui à la fois. Rompre son lien génère une crise intime et sociale qui remet en question les fondements de notre identité.   Distribution Mise en scène et Jeu : Lucie Garrigues Musique: Jules Cassignol Maeva Sanz – Opératrice Caméra Louise Desnos – Directrice de la Photographie Lény Lecointre – Post-production / Effets spéciaux Clothilde Grace – Costume Avec le soutien de l’Adami et le Point Ephémère à Paris.collectif IPN à Toulouse, au Doc!, Askip, Pioche, Yea, Ojeras Studio à New York. 5 Quai du Général Koenig, Strasbourg, France info
info
5 quai du general Koening, 67000, Strasbourg, France