Conférence de Caroline Duban: L’homélie des sorcières
Conférence de Caroline Duban: L’homélie des sorcières Book
Sat Jan 18, 2020 from 02:30 PM to 06:00 PM Add to my calendar
2020-01-18 14:30:00 2020-01-18 18:00:00 Europe/Paris Conférence de Caroline Duban: L’homélie des sorcières Reservations on : http://traceunediagonale.fr -- Caroline Duban est Docteur en Histoire et conférencière. Un bac Littéraire en poche, Caroline se destine depuis son plus jeune âge à l’Histoire. C’est donc naturellement qu’elle s’inscrit à l’Université de Poitiers en 2003 où elle suit un cursus alliant l’Histoire, l’Histoire de l’Art et la Géographie, renforcé par des formations pour l’enseignement. Parallèlement à son Master, elle obtient un Diplôme Universitaire en archivistique (équivalent de deux années d’études spécialisées). En 2009, elle poursuit une thèse de doctorat qui s’achève en fin d’année 2016 à l’Université de La Rochelle, et dont le thème se base sur les archives judiciaires, les mentalités et les sociabilités au XVIIIe siècle. Parallèlement à ses études, depuis 2007, elle écrit divers articles pour des périodes historiques variées. Elle a à cœur de promouvoir le patrimoine historique et culturel de toutes les façons possibles. Vulgariser des pans de l’Histoire est une passion pour elle. Elle réalise des conférences en ce sens et partage des temps de découverte avec les publics (universités, salons du livre, médiathèques…). En outre, elle s’intéresse à l’ésotérisme et aux croyances populaires, une des bases qui constituent l’étude des mentalités des différentes époques et couches sociales de l’Histoire. En 2016, Caroline Duban et Lawrence Rasson se penchent sur la publication d’un traité anthropologique de la féérie rédigé par le révérend Kirk en 1691 : The Secret Commonwealth. L’ouvrage, traduit de l’anglais en 1896, n’a jamais été expliqué ni illustré en France. Grâce à un contexte historique, aux notes et explications qui accompagnent la lecture et aux nombreuses peintures qui composent ce que Caroline et Lawrence renomment La République Invisible, le lecteur se réapproprie l’histoire de croyances populaires écossaises au XVIIe siècle. Elle s’intéressera ensuite aux sorcières, et plus particulièrement à la place de la sorcière dans les sociétés, ses représentations et les constructions mentales et historiques qui ont façonné son image, depuis l’Antiquité jusqu’en 1950.La conférence sera suivie d'expériences médiumniques en salle avec Florence Hubert Salle Daguin, rue du professeur Daguin, 33140 VILLENAVE D'ORNON Trace une Diagonale
Caroline Duban est Docteur en Histoire et conférencière. Un bac Littéraire en poche, Caroline se destine depuis son plus jeune âge à l’Histoire. C’est donc naturellement qu’elle s’inscrit à l’Université de Poitiers en 2003 où elle suit un cursus alliant l’Histoire, l’Histoire de l’Art et la Géographie, renforcé par des formations pour l’enseignement. Parallèlement à son Master, elle obtient un Diplôme Universitaire en archivistique (équivalent de deux années d’études spécialisées). En 2009, elle poursuit une thèse de doctorat qui s’achève en fin d’année 2016 à l’Université de La Rochelle, et dont le thème se base sur les archives judiciaires, les mentalités et les sociabilités au XVIIIe siècle. Parallèlement à ses études, depuis 2007, elle écrit divers articles pour des périodes historiques variées. Elle a à cœur de promouvoir le patrimoine historique et culturel de toutes les façons possibles. Vulgariser des pans de l’Histoire est une passion pour elle. Elle réalise des conférences en ce sens et partage des temps de découverte avec les publics (universités, salons du livre, médiathèques…). En outre, elle s’intéresse à l’ésotérisme et aux croyances populaires, une des bases qui constituent l’étude des mentalités des différentes époques et couches sociales de l’Histoire. En 2016, Caroline Duban et Lawrence Rasson se penchent sur la publication d’un traité anthropologique de la féérie rédigé par le révérend Kirk en 1691 : The Secret Commonwealth. L’ouvrage, traduit de l’anglais en 1896, n’a jamais été expliqué ni illustré en France. Grâce à un contexte historique, aux notes et explications qui accompagnent la lecture et aux nombreuses peintures qui composent ce que Caroline et Lawrence renomment La République Invisible, le lecteur se réapproprie l’histoire de croyances populaires écossaises au XVIIe siècle. Elle s’intéressera ensuite aux sorcières, et plus particulièrement à la place de la sorcière dans les sociétés, ses représentations et les constructions mentales et historiques qui ont façonné son image, depuis l’Antiquité jusqu’en 1950.

La conférence sera suivie d'expériences médiumniques en salle avec Florence Hubert

Read more
Organizer
Trace une Diagonale
App 30 Rce La Bastide 45 rue Bonnefin, 33100, BORDEAUX, France
0614412937