Le chien bleu
Le chien bleu Book
Thu Mar 24, 2022 to Sun Mar 27, 2022
Timezone : Europe/Paris
2022-03-24 20:30:00 2022-03-27 17:00:00 Europe/Paris Le chien bleu Reservations on : https://www.billetweb.fr/le-chien-bleu -- Avec l'offre "soyez les premiers aux premières", achetez une place et venez à deux, c'est le théâtre qui invite !  1 PLACE ACHETÉE = 1 PLACE OFFERTE Offre valable uniquement le soir de la première,le jeudi 24.03 à 20h30*Place offerte sur présentation de la place achetée, à l'entrée du théâtre le soir de la représentationde Lionel ParriniCompagnie Les LabyrinthesBijou a disparu. Bijou, c’est le chien d'Éléonore. Pour ne pas le perdre, justement, elle l’avait peint en bleu. Réel ou fantasmé, ce compagnon introuvable est l’occasion pour une femme, un peu dans le bleu elle aussi, de se livrer sans détours dans l’exposé, cohérent bien que confus, de sa détresse et de ses espoirs. Ce monologue, volontairement fragmenté, est la traduction du désordre mental dans lequel règne le personnage à la recherche (inconsciente) d’une vérité refoulée.Un monologue éclaté en plusieurs morceaux, à l’image du personnage, Madame Croquette, cabossée par la vie, errante, seule, et à la recherche de son mystérieux chien bleu... De touche en touche, la trajectoire du personnage, qui se dessine progressivement sous nos yeux, nous révèle un jeu de miroir déroutant : le chien bleu du début, invisible, n’a plus du tout la même gueule à la fin...On rit, Lionel Parrini nous entraîne, nous emporte auprès de cette femme explosive aux fulgurances si variées qu'elles pourraient nous apparaître incohérentes, mais nous sommes au théâtre, et les différents éclats de sa vie nous font rire et nous atteignent, nous avons tous rencontré ce type de personnes attachantes et drôles où la réalité et la fiction se rejoignent.Une vie magnifiquement portée par la  comédienne Orianne Schiele, habitée par l'énergie et le talent si nécessaires au spectacle.DRÔLE, EMOUVANT, FRACASSANTSeule en scène Orianne Schiele donne sa voix aux maux d'Eléonore, ce personnage qui l'a tant séduite à sa première lecture de l'œuvre originale de Lionel Parrini. Son interprétation habitée de ce texte volontairement décousu nous fait presque balancer entre pièce de théâtre et stand up. Une choses est sûre, vous allez rire.Un puzzle, Eléonore nous offre des morceaux de sa vie, tout en évoquant la recherche de son chien. Ce monologue, volontairement fragmenté, est la traduction du désordre mental dans lequel règne le personnage à la recherche d’une vérité refoulée. Elle nous parle, beaucoup…« Il est où ce chien ?Ca, c’est à cause de mon expérience dans la baignoire j’en suis sûre… Je voulais juste qu’il prenne le bain avec moi…Je suis sûre que s’il avait persévéré, il y serait lui aussi arrivé... à fairede l’apnée, il n’y a pas de raison,Il n’y a pas de raison que moi j’arrive à ne pas respirer sous l’eauQuand j’ai décidé qu’il ne fallait pas respirerEt que lui il respire sous l’eau,Quand il n’y a plus aucun air à respirer,Il n’a aucune raison de faire ça,Sinon, c’est sûr, il se noie,Et je ne voulais pas le noyer moi,Je suis sûre que c’est pour ça qu’il est parti,Il y a eu un gros malentendu à propos du bain et de l’apnée. »L’intérêt de cette forme « cluedo » est d’inviter le spectateur à endosser le rôle du détective… C’est à lui de recoller les morceaux, de jongler avec les propos de cette femme, à lui de faire le tri entre le vrai et le faux, de s’interroger : qui est cette femme ? Est-elle folle, cynique ou autre chose encore ? C’est au spectateur de décider. Et c’est là, même une volonté de l’auteur. Des indices sont laissés ça et là pour ne jamais le décourager dans son enquête. Les mots et les notes, volent, virevoltent, se baladent de la scène à la salle… On jongle sans cesse entre humour et gravité !Vidéo bande annonce - Le Chien  bleu : https://www.youtube.com/watch?v=dxU9wPuP2Rk&feature=youtu.beVidéo extrait et interview : https://www.youtube.com/watch?v=5OwShMjlIx4&feature=emb_titleDistribution :Mise en scène : Gérard DavidJeu : Orianne SchieleScénographie & lumières : Johann AscenciExtrait - Presse :« Nous la suivons dans les méandres comico-tragiques de son imagination. Effets surprise garantis. Une interprétation solide pour un rôle pour le moins vacillant. Une mise en scène lisible et drôle, sans excès. » - Journal Sud Ouest« Gérard David a su transmettre grâce au talent incontestable d’Orianne Schiele toute la complexité et la profondeur de l’oralité. » - Les Coulisses Théâtre du Pont Tournant, Rue Charlevoix de Villers, Bordeaux, France Théâtre du Pont Tournant


Avec l'offre "soyez les premiers aux premières", 
achetez une place et venez à deux, c'est le théâtre qui invite ! 

 1 PLACE ACHETÉE = 1 PLACE OFFERTE 

Offre valable uniquement le soir de la première,
le jeudi 24.03 à 20h30

*Place offerte sur présentation de la place achetée,
à l'entrée du théâtre le soir de la représentation


de Lionel Parrini

Compagnie Les Labyrinthes


Bijou a disparu. Bijou, c’est le chien d'Éléonore. Pour ne pas le perdre, justement, elle l’avait peint en bleu. Réel ou fantasmé, ce compagnon introuvable est l’occasion pour une femme, un peu dans le bleu elle aussi, de se livrer sans détours dans l’exposé, cohérent bien que confus, de sa détresse et de ses espoirs. 

Ce monologue, volontairement fragmenté, est la traduction du désordre mental dans lequel règne le personnage à la recherche (inconsciente) d’une vérité refoulée.

Un monologue éclaté en plusieurs morceaux, à l’image du personnage, Madame Croquette, cabossée par la vie, errante, seule, et à la recherche de son mystérieux chien bleu... De touche en touche, la trajectoire du personnage, qui se dessine progressivement sous nos yeux, nous révèle un jeu de miroir déroutant : le chien bleu du début, invisible, n’a plus du tout la même gueule à la fin...

On rit, Lionel Parrini nous entraîne, nous emporte auprès de cette femme explosive aux fulgurances si variées qu'elles pourraient nous apparaître incohérentes, mais nous sommes au théâtre, et les différents éclats de sa vie nous font rire et nous atteignent, nous avons tous rencontré ce type de personnes attachantes et drôles où la réalité et la fiction se rejoignent.

Une vie magnifiquement portée par la  comédienne Orianne Schiele, habitée par l'énergie et le talent si nécessaires au spectacle.


DRÔLE, EMOUVANT, FRACASSANT

Seule en scène Orianne Schiele donne sa voix aux maux d'Eléonore, ce personnage qui l'a tant séduite à sa première lecture de l'œuvre originale de Lionel Parrini. Son interprétation habitée de ce texte volontairement décousu nous fait presque balancer entre pièce de théâtre et stand up. Une choses est sûre, vous allez rire.

Un puzzle, Eléonore nous offre des morceaux de sa vie, tout en évoquant la recherche de son chien. Ce monologue, volontairement fragmenté, est la traduction du désordre mental dans lequel règne le personnage à la recherche d’une vérité refoulée. Elle nous parle, beaucoup…

  • « Il est où ce chien ?
    Ca, c’est à cause de mon expérience dans la baignoire j’en suis sûre… Je voulais juste qu’il prenne le bain avec moi…
    Je suis sûre que s’il avait persévéré, il y serait lui aussi arrivé... à faire
    de l’apnée, il n’y a pas de raison,
    Il n’y a pas de raison que moi j’arrive à ne pas respirer sous l’eau
    Quand j’ai décidé qu’il ne fallait pas respirer
    Et que lui il respire sous l’eau,
    Quand il n’y a plus aucun air à respirer,
    Il n’a aucune raison de faire ça,
    Sinon, c’est sûr, il se noie,
    Et je ne voulais pas le noyer moi,
    Je suis sûre que c’est pour ça qu’il est parti,
    Il y a eu un gros malentendu à propos du bain et de l’apnée. »



L’intérêt de cette forme « cluedo » est d’inviter le spectateur à endosser le rôle du détective… C’est à lui de recoller les morceaux, de jongler avec les propos de cette femme, à lui de faire le tri entre le vrai et le faux, de s’interroger : qui est cette femme ? Est-elle folle, cynique ou autre chose encore ? C’est au spectateur de décider. Et c’est là, même une volonté de l’auteur. Des indices sont laissés ça et là pour ne jamais le décourager dans son enquête. Les mots et les notes, volent, virevoltent, se baladent de la scène à la salle… On jongle sans cesse entre humour et gravité !

Distribution :
Mise en scène : Gérard David
Jeu : Orianne Schiele
Scénographie & lumières : Johann Ascenci

Extrait - Presse :
« Nous la suivons dans les méandres comico-tragiques de son imagination. Effets surprise garantis. Une interprétation solide pour un rôle pour le moins vacillant. Une mise en scène lisible et drôle, sans excès. » - Journal Sud Ouest

« Gérard David a su transmettre grâce au talent incontestable d’Orianne Schiele toute la complexité et la profondeur de l’oralité. » - Les Coulisses

Read more
Organizer
Théâtre du Pont Tournant
13 rue Charlevoix de Villers, 33300, Bordeaux, France
0556110611