Quand le jazz (campus) est (encore) là !
Quand le jazz (campus) est (encore) là ! Book
Thu Aug 20, 2020 from 07:00 PM to 08:00 PM Timezone : Europe/Paris Add to my calendar
2020-08-20 19:00:00 2020-08-20 20:00:00 Europe/Paris Quand le jazz (campus) est (encore) là ! Reservations on : https://www.billetweb.fr/quand-le-jazz-campus-est-encore-la -- La crise sanitaire et ses conséquences pour, entre (beaucoup) d’autres, le monde artistique nous ont amenés à renoncer à notre semaine annuelle de jazz en clunisois, alors que le programme était arrêté depuis la fin de l’année dernière. Pour autant, nous ne nous étions pas résignés à laisser se distendre le lien fidèle qui nous relie au public et avons souhaité pouvoir conduire une action qui témoigne de cette relation de confiance entre une tenue artistique de qualité et le territoire qui l’accueille depuis de très nombreuses années.C’est ce que nous vous proposons avec ces trois concerts que nous pourrons mener à bien grâce au soutien réaffirmé du Département, de la Communauté de commune, de la Ville de Cluny, ainsi que la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique).Nous serons heureux de vous retrouver et de partager avec vous les émotions des musiques vives. Jeudi 20 août à 19h : Abbaye de Cluny, au farinier des moines. (Attention : entrée par l'impasse du moulin). Places en vente uniquement sur cet espace Billetweb : 10€ tarif unique / gratuit pour les moins de 12 ans.Sylvain Rifflet, saxophone et shruti-box : « Troubadour ».Un solo soufflant au son d'un saxophone volant en suspension autour d'un fascinant bourdon.Dans la langue d'oc, Trobador désigne le "trouveur", à la fois créateur, compositeur et interprète de poésie et de musique. Sylvain Rifflet est un digne descendant de ces troubadours du XIIe siècle: de projet en projet, il trouve de nouvelles manières de conjuguer et faire résonner le mot jazz. En s'intéressant à la musique médiévale monodique, accompagnée à l'époque par un bourdon, il a adopté une shruti-box, instrument indien à anches libres et à soufflet. Seul sur scène, il confronte le merveilleux son feutré et aérien de son saxophone à ce fascinant drone, autour des premiers poèmes musicaux de l'amour et de quelques standards de jazz.Saxophoniste, Clarinettiste et compositeur français, diplômé du Conservatoire Supérieur de Paris, Sylvain Rifflet est lauréat du concours de la Défense et a reçu plusieurs récompenses dont une « victoire du jazz » et un « Django d’or ».Citant Stan Getz comme sa principale influence de saxophoniste, le compositeur puise volontiers dans le champ des musiques répétitives et minimalistes américaines pour développer une écriture mélangeant habilement l’improvisation, la répétition, la rupture, voir parfois, la transe.Vendredi 21 août, au théâtre de verdure (parc de la mairie) : entrée libre et gratuite. En cas de pluie, repli au Théâtre.12h30 : NOVO quartet: Pascal Berne (contrebasse, compositions), Michel Mandel (clarinettes), Yves Gerbelot (saxophones), Pierre Baldy Moulinier (trombone).Apportez votre pique-nique, nous vous offrons la musique !Un « véritable orchestre de chambre de jazz », comme il a été écrit ? Oui, sans doute, de par sa taille, son instrumentation originale privilégiant l’équilibre acoustique naturel (pas d’ampli, pas de batterie…). Les très fines compositions de Pascal Berne, qui ne s’encombre d’aucune prison stylistique, tissent des liens entre les quatre subtils interprètes. Il y a là un équilibre parfait entre une écriture non formatée mais très maîtrisée et les libres interventions qui rebondissent d’un instrument à l’autre.Alors oui, quatuor de chambre aventureux, fougueux brass band, orchestre en recherche sur le fil ou petit orphéon malicieux et léger, NOVO est tout cela successivement et à la fois, grâce à la cohésion d’une équipe qui creuse son sillon avec bonheur depuis quinze ans.C’est dense, subtil, poétique, raffiné – et d’une richesse sonore parfaitement accessible.18h30 : « ROSE RADIO » : Olivier Py (saxophones), Tom Juvigny (guitare), François Merville (batterie).« ROSE RADIO » puise dans le répertoire des « standards du jazz » ayant notamment fait gloire dans les comédies musicales de Broadway.Les mélodies choisies apparaîtront comme des réminiscences de cette musique, à la manière d’un parfum dont la sensation suscite les souvenirs.Les éléments de mémoire des chansons offriront matière à générer des formes musicales ouvertes, ou l’improvisation est source d’évasion. Abbaye de Cluny, entrée par l'Impasse du Moulin Jazz Campus en Clunisois
La crise sanitaire et ses conséquences pour, entre (beaucoup) d’autres, le monde artistique nous ont amenés à renoncer à notre semaine annuelle de jazz en clunisois, alors que le programme était arrêté depuis la fin de l’année dernière. Pour autant, nous ne nous étions pas résignés à laisser se distendre le lien fidèle qui nous relie au public et avons souhaité pouvoir conduire une action qui témoigne de cette relation de confiance entre une tenue artistique de qualité et le territoire qui l’accueille depuis de très nombreuses années.
C’est ce que nous vous proposons avec ces trois concerts que nous pourrons mener à bien grâce au soutien réaffirmé du Département, de la Communauté de commune, de la Ville de Cluny, ainsi que la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique).
Nous serons heureux de vous retrouver et de partager avec vous les émotions des musiques vives.
 
Jeudi 20 août à 19h : Abbaye de Cluny, au farinier des moines. (Attention : entrée par l'impasse du moulin). Places en vente uniquement sur cet espace Billetweb : 10€ tarif unique / gratuit pour les moins de 12 ans.

Sylvain Rifflet, saxophone et shruti-box : « Troubadour ».
Un solo soufflant au son d'un saxophone volant en suspension autour d'un fascinant bourdon.
Dans la langue d'oc, Trobador désigne le "trouveur", à la fois créateur, compositeur et interprète de poésie et de musique. Sylvain Rifflet est un digne descendant de ces troubadours du XIIe siècle: de projet en projet, il trouve de nouvelles manières de conjuguer et faire résonner le mot jazz. En s'intéressant à la musique médiévale monodique, accompagnée à l'époque par un bourdon, il a adopté une shruti-box, instrument indien à anches libres et à soufflet. Seul sur scène, il confronte le merveilleux son feutré et aérien de son saxophone à ce fascinant drone, autour des premiers poèmes musicaux de l'amour et de quelques standards de jazz.
Saxophoniste, Clarinettiste et compositeur français, diplômé du Conservatoire Supérieur de Paris, Sylvain Rifflet est lauréat du concours de la Défense et a reçu plusieurs récompenses dont une « victoire du jazz » et un « Django d’or ».
Citant Stan Getz comme sa principale influence de saxophoniste, le compositeur puise volontiers dans le champ des musiques répétitives et minimalistes américaines pour développer une écriture mélangeant habilement l’improvisation, la répétition, la rupture, voir parfois, la transe.



Vendredi 21 août, au théâtre de verdure (parc de la mairie) : entrée libre et gratuite. En cas de pluie, repli au Théâtre.

12h30 : NOVO quartet: Pascal Berne (contrebasse, compositions), Michel Mandel (clarinettes), Yves Gerbelot (saxophones), Pierre Baldy Moulinier (trombone).
Apportez votre pique-nique, nous vous offrons la musique !
Un « véritable orchestre de chambre de jazz », comme il a été écrit ? Oui, sans doute, de par sa taille, son instrumentation originale privilégiant l’équilibre acoustique naturel (pas d’ampli, pas de batterie…). Les très fines compositions de Pascal Berne, qui ne s’encombre d’aucune prison stylistique, tissent des liens entre les quatre subtils interprètes. Il y a là un équilibre parfait entre une écriture non formatée mais très maîtrisée et les libres interventions qui rebondissent d’un instrument à l’autre.
Alors oui, quatuor de chambre aventureux, fougueux brass band, orchestre en recherche sur le fil ou petit orphéon malicieux et léger, NOVO est tout cela successivement et à la fois, grâce à la cohésion d’une équipe qui creuse son sillon avec bonheur depuis quinze ans.
C’est dense, subtil, poétique, raffiné – et d’une richesse sonore parfaitement accessible.


18h30 : « ROSE RADIO » : Olivier Py (saxophones), Tom Juvigny (guitare), François Merville (batterie).
« ROSE RADIO » puise dans le répertoire des « standards du jazz » ayant notamment fait gloire dans les comédies musicales de Broadway.
Les mélodies choisies apparaîtront comme des réminiscences de cette musique, à la manière d’un parfum dont la sensation suscite les souvenirs.
Les éléments de mémoire des chansons offriront matière à générer des formes musicales ouvertes, ou l’improvisation est source d’évasion.
Read more
Organizer
Jazz Campus en Clunisois
16, rue Municipale 71250 Cluny
07.68.23.76.74