visite guidée de NOTRE-DAME-DU-TRAVAIL ET LE QUARTIER PERNETY-PLAISANCE, avec Michel Lhéritier
Si brocardée en son temps, si admirée aujourd'hui !
visite guidée de NOTRE-DAME-DU-TRAVAIL ET LE QUARTIER PERNETY-PLAISANCE, avec Michel Lhéritier Book
Sat Mar 27, 2021 to Tue Mar 30, 2021 Timezone : Europe/Paris
2021-03-27 14:00:00 2021-03-30 12:15:00 Europe/Paris visite guidée de NOTRE-DAME-DU-TRAVAIL ET LE QUARTIER PERNETY-PLAISANCE, avec Michel Lhéritier Reservations on : https://visitesguidees-lheritiermichel.blogspot.com/ -- ​​​​​​​RdV sortie du métro Gaîté, devant la Galerie Gaîté, 80 avenue du MaineMÉTRO 13 Gaîté sortie 3 avenue du Maine  6 Edgar-Quinet  4 Montparnasse sortie 1 Porte d'OcéaneBUS 58,92 Gaîté – 59,88 Jean Zay-Maine – 59 Losserand-MaineLe tarif 15€ comprend la conférence dans l'église et le quartier. la paroisse sollicite de la part des visiteurs, un don libre, facultatif et anonyme. Influencé par la Tour Eiffel et les œuvres de Baltard, l’abbé Soulange-Bodin confie la construction de l'église à l'architecte Jules Astruc. Ils adoptent un style résolument moderne. L'église rappelle à l'ouvrier son usine afin qu'il se sente chez lui, dans son milieu habituel, entouré des matériaux de fer et de bois que sa main transforme tous les jours.Elle doit être, comme l'usine, un édifice où le travail spirituel est incessant, où le va-et-vient est continuel, car le nouveau curé a l'ambition de rendre l’église aussi fréquentée que les établissements de ce quartier populaire dont les salles regorgent de monde.Mais l’église, si elle rappelle l'usine et l'atelier où l'ouvrier peine toute sa vie, doit aussi être une fête pour ses yeux. Si la nef rappelle le style « usine » (légère charpente métallique de 135 tonnes de fer et d'acier), le porche et le chœur invitent au recueillement… orientant vers l'abside néo-romane. Deux tribunes surplombent les chapelles latérales et ne sont pas sans rappeler les églises du Pays basque dont Soulange-Bodin est originaire. De l'extérieur, l'église ne laisse pas soupçonner son architecture. Il faut y pénétrer pour la découvrir et être séduit. Nous parcourons ensuite le quartier Pernety-Plaisance. Par la rue des Thermopyles et l’Allée du Château ouvrier, avec leurs ateliers d’artistes, jusqu’à l’impasse Florimont, où un inconnu vit ici vingt-deux années durant chez la Jeanne RdV sortie du métro Gaîté, devant la Galerie Gaîté, 80 avenue du Maine Jean-Luc Robert
​​​​​​​RdV sortie du métro Gaîté, devant la Galerie Gaîté, 80 avenue du Maine

MÉTRO 

13 Gaîté sortie 3 avenue du Maine
  6 Edgar-Quinet
  4 Montparnasse sortie 1 Porte d'Océane

BUS 58,92 Gaîté – 59,88 Jean Zay-Maine – 59 Losserand-Maine

Le tarif 15€ comprend la conférence dans l'église et le quartier. 

  • la paroisse sollicite de la part des visiteurs, un don libre, facultatif et anonyme. 

ParNDduTra01.jpg

Influencé par la Tour Eiffel et les œuvres de Baltard, l’abbé Soulange-Bodin confie la construction de l'église à l'architecte Jules Astruc. Ils adoptent un style résolument moderne. L'église rappelle à l'ouvrier son usine afin qu'il se sente chez lui, dans son milieu habituel, entouré des matériaux de fer et de bois que sa main transforme tous les jours.

img-4.jpg

Elle doit être, comme l'usine, un édifice où le travail spirituel est incessant, où le va-et-vient est continuel, car le nouveau curé a l'ambition de rendre l’église aussi fréquentée que les établissements de ce quartier populaire dont les salles regorgent de monde.

25091.jpg

Mais l’église, si elle rappelle l'usine et l'atelier où l'ouvrier peine toute sa vie, doit aussi être une fête pour ses yeux. Si la nef rappelle le style « usine » (légère charpente métallique de 135 tonnes de fer et d'acier), le porche et le chœur invitent au recueillement… orientant vers l'abside néo-romane

rue%2Bdes%2BThermopyles.jpg

Deux tribunes surplombent les chapelles latérales et ne sont pas sans rappeler les églises du Pays basque dont Soulange-Bodin est originaire. De l'extérieur, l'église ne laisse pas soupçonner son architecture. 

BRASSENS_Impasse-Florimont%2B%25281%2529.jpg


Il faut y pénétrer pour la découvrir et être séduit. Nous parcourons ensuite le quartier Pernety-Plaisance. Par la rue des Thermopyles et l’Allée du Château ouvrier, avec leurs ateliers d’artistes, jusqu’à l’impasse Florimont, où un inconnu vit ici vingt-deux années durant chez la Jeanne




Read more