Festival d’Automne - Désordre du discours
Festival d’Automne - Désordre du discours Book
Thu Oct 06, 2022 at 08:00 PM Add to my calendar
Timezone : Europe/Paris
2022-10-06 20:00:00 2022-10-06 20:00:00 Europe/Paris Festival d’Automne - Désordre du discours Reservations on : https://www.billetweb.fr/festival-d-automne-desordre-du-discours1 -- Performance Le 2 décembre 1970, Michel Foucault prononce sa leçon inaugurale au Collège de France, premier cours dont il subsiste une réécriture, L’Ordre du discours. Fanny de Chaillé recrée l’événement et conçoit, pour les amphithéâtres d’universités, une performance discursive. Remettre ici en chair les mots de Foucault, et que sa pensée, de nouveau, crée un mouvement. « Mais qu’y a-t-il donc de si périlleux dans le fait que les gens parlent, et que leurs discours indéfiniment prolifèrent ? Où donc est le danger ? » De sa chaire, Michel Foucault énonce un discours sur le discours et pose une hypothèse : toute société érige les structures qui contrôlent, sélectionnent, organisent et redistribuent la production du discours. Écrit pour être dit, le texte questionne d’emblée ce qu’il est, dès lors que le philosophe témoigne de sa peur même de discourir. Portée par le désir de monter ce texte qu’elle a souvent lu, et par celui de retrouver l’amphithéâtre universitaire, Fanny de Chaillé immisce l’acteur Guillaume Bailliart dans la dialectique féconde entre la langue et sa profération. En cherchant l’oralité liminaire, qui ne saurait être qu’imaginaire et désordonnée, elle transpose la prose foucaldienne rythmée en une précise partition gestuelle et vocale. Le corps est un appui à la parole, la parole à la langue et la langue à la pensée, jubilant d’être ainsi mise en mouvement. Dans l’amphithéâtre apparaissent alors de nouveaux espaces du dire et de l’écoute. Puisqu’il y a nécessité de réviser L’Ordre du discours, il s’agit d’en réincarner la pensée, pour qu’elle nous parle encore. Conception, Fanny de Chaillé D’après L’Ordre du discours de Michel Foucault (© Éditions Gallimard) Avec Guillaume Bailliart Son, Manuel Coursin Régie, Jérémie Sananes Production-diffusion, Isabelle Ellul Logistique et communication, Jeanne Dantin Production Display // Production de la tournée francilienne Display ; Festival d’Automne à Paris Coproduction Malraux scène nationale Chambéry Savoie ; Bonlieu scène nationale Annecy ; Théâtre Saint-Gervais (Genève) ; Théâtre Vidy-Lausanne ; Festival d’Automne à Paris Fanny de Chaillé est artiste associée à Malraux scène nationale Chambéry Savoie et au CND Centre national de la danse (Lyon) Ce spectacle est soutenu par le projet PEPS dans le cadre du programme Européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020 Avec le soutien de La Comédie de Clermont, scène nationale et du CND Centre national de la danse Spectacle créé le 12 mars 2019 à Malraux scène nationale Chambéry Savoie Amphithéâtre Richelieu (Sorbonne), Rue de la Sorbonne, Paris, France Direction des Affaires Culturelles de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université

Performance

Le 2 décembre 1970, Michel Foucault prononce sa leçon inaugurale au Collège de France, premier cours dont il subsiste une réécriture, L’Ordre du discours. Fanny de Chaillé recrée l’événement et conçoit, pour les amphithéâtres d’universités, une performance discursive. Remettre ici en chair les mots de Foucault, et que sa pensée, de nouveau, crée un mouvement.

« Mais qu’y a-t-il donc de si périlleux dans le fait que les gens parlent, et que leurs discours indéfiniment prolifèrent ? Où donc est le danger ? » De sa chaire, Michel Foucault énonce un discours sur le discours et pose une hypothèse : toute société érige les structures qui contrôlent, sélectionnent, organisent et redistribuent la production du discours. Écrit pour être dit, le texte questionne d’emblée ce qu’il est, dès lors que le philosophe témoigne de sa peur même de discourir. Portée par le désir de monter ce texte qu’elle a souvent lu, et par celui de retrouver l’amphithéâtre universitaire, Fanny de Chaillé immisce l’acteur Guillaume Bailliart dans la dialectique féconde entre la langue et sa profération. En cherchant l’oralité liminaire, qui ne saurait être qu’imaginaire et désordonnée, elle transpose la prose foucaldienne rythmée en une précise partition gestuelle et vocale. Le corps est un appui à la parole, la parole à la langue et la langue à la pensée, jubilant d’être ainsi mise en mouvement. Dans l’amphithéâtre apparaissent alors de nouveaux espaces du dire et de l’écoute. Puisqu’il y a nécessité de réviser L’Ordre du discours, il s’agit d’en réincarner la pensée, pour qu’elle nous parle encore.


Conception, Fanny de Chaillé

D’après L’Ordre du discours de Michel Foucault (© Éditions Gallimard)

Avec Guillaume Bailliart

Son, Manuel Coursin

Régie, Jérémie Sananes

Production-diffusion, Isabelle Ellul

Logistique et communication, Jeanne Dantin

Production Display // Production de la tournée francilienne Display ; Festival d’Automne à Paris

Coproduction Malraux scène nationale Chambéry Savoie ; Bonlieu scène nationale Annecy ; Théâtre Saint-Gervais (Genève) ; Théâtre Vidy-Lausanne ; Festival d’Automne à Paris

Fanny de Chaillé est artiste associée à Malraux scène nationale Chambéry Savoie et au CND Centre national de la danse (Lyon) Ce spectacle est soutenu par le projet PEPS dans le cadre du programme Européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse 2014-2020

Avec le soutien de La Comédie de Clermont, scène nationale et du CND Centre national de la danse

Spectacle créé le 12 mars 2019 à Malraux scène nationale Chambéry Savoie

Read more
Organizer
Direction des Affaires Culturelles de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université