J’AI RDV AVEC
J’AI RDV AVEC Book
Thu May 16, 2019 from 08:00 PM to 11:00 PM Add to my calendar
2019-05-16 20:00:00 2019-05-16 23:00:00 Europe/Paris J’AI RDV AVEC Reservations on : https://www.billetweb.fr/j-ai-rdv-avec -- Joseph ChedidJoseph Chedid / L’histoire commence maintenant, page 32 : à 32 ans Joseph Chedid apparaît, avec SOURCE (son nouveau projet), sous son nom d’état civil. Fin du pseudonyme, il n’est plus qu’un artiste. Il s’est simplement donné le temps de devenir lui-même. Il écrit, compose, chante, joue de multiples instruments (guitare, basse, batterie, piano, synthé…) et peint des toiles qui deviennent parfois les visuels de ses disques. Il ne se soustrait à aucune étape allant de la production à la distribution de sa musique. Il n’est pas pour autant un « control freak » et reste attentif, ouvert aux beaux hasards, aux heureux accidents qui enrichissent le processus créatif. Il laisse de l’air à ses chansons pour qu’elles respirent, prennent vie, s’envolent… et nous touchent. Et surtout, il s’amuse… car sans plaisir pas de partage. Il définit sa musique comme « une traversée de lui-même au flambeau pour y trouver un trésor à partager ». Il cherche ce point d’équilibre entre force et fragilité, entre émotion et lucidité. Il ne cherche pas la perfection car la perfection est froide, inerte. Pour son nouveau projet SOURCE, il a préféré la chaleur et le grain de la bande magnétique pour enregistrer en studio des sessions entièrement live (18 titres brut en 10 jours, retravaillés sur 2 ans). Il veut être totalement libre et sortira donc son cet album sans maison de disques (comme le premier). C’est un artisan, pas un industriel. « On a perdu la connexion avec l’univers depuis la révolution industrielle  » est le sous-titre manifeste de cet opus. Le message est clair. Le message éclaire.vidéo : https://youtu.be/_VABNjtnCukRachelRachel Aubin est née à Paris, issue d une famille d artistes .elle a baigné dans l’univers du spectacle vivant et a été initiée à la musique dès l’âge de 8 ans avec le violon.À 14 ans, lors d un pari avec un camarade musicien de son collège, qui plus tard deviendra très connu, Rachel monte un groupe avec une amie pianiste dans lequel elle sera chanteuse, et là c’est la révélation.Très vite elle se prend au jeu de la chanson, elle sera notamment influencée par le rock la pop et la variété avec des artistes comme Nirvana, Red hot chili peppers, ou encore Renaud.Autodidacte, elle flirt avec la batterie mais s’intéresse très vite à la guitare. Rachel commence tout de suite à composer et écrire ses chansons, les reprises ne l’intéressant pas.Elle reforme dans la foulée son propre groupe, ce qui l’amènera à se produire dans de nombreuses salles parisiennes comme le Gibus la scène bastille ou bien encore le New morning.Le groupe split définitivement en 2017. Et Rachel commence une aventure en solo !Vidéo : https://youtu.be/u0fzKZfJ1uMThomas MonicaAprès des expériences scénique avec Matthieu Chedid, un duo sur son album live « Îl(s) » et une nomination comme « Artiste de l’année 2017 » pour les Oui FM Awards au Trianon de Paris, Thomas Monica prépare la sortie de son premier album. Produit par Ian Cable (Alain Bashung, Jacques Higelin, Tricky, Cocoon, Emilie Simon, Tindersticks …), « Le Paradoxe de l’Utah » sortira le 19 avril 2019.A la fois chanson, rap, rock et pop, la musique orchestrée de Thomas Monica nous transporte dans un univers singulier, coloré par ses origines italiennes et arabes. Il y parle de son enfance hors normes, de l’absence d’un père, de racisme, d’écologie, de rêves … avec une langue française poétique et rythmée. A la fois auteur, compositeur, réalisateur, arrangeur et multi-instrumentiste sur ce premier opus, l’artiste s’amuse avec les sonorités qui façonnent ses pensées.Vidéo : https://youtu.be/mQEkDwVupt8Guilhem ValayéAvant de découvrir ses mélodies douces, exactes et efficaces, il y avait déjà son écriture. Tantôt confidente, tantôt engagée, les constantes prises de position poétiques dans les albums de 3 minutes s/ mer, le groupe avec lequel il a navigué dix ans durant. Il y avait aussi déjà sa voix. Fière et fidèle, écorchée au détour des sentiments plus complexes, amplifiée jusqu’à la demie finale de The Voice en 2015. Il y avait évidemment sa présence scénique. Indéfinissable au point qu’un dictionnaire des synonymes ne suffit pas pour décrire l’expérience vécue, ces instants où des inconnus sont transportés d’une même force qu’ils soient dans le sous-sol d’un café-concert ou dans la fosse d’un Zénith. Depuis le début, Guilhem joue avec l’espace et avec le temps. Il transforme, il transmue. Et maintenant qu’il est de retour, le voyage s’annonce ambitieux.Vidéo : https://youtu.be/0slrZoqkDMcCello WomanCello Woman ne fait qu’un avec son violoncelle ! Dans un univers déjanté mêlant à la fois chansons voix-violoncelle et créations dansantes, la femme violoncelle nous entraîne dans sa douce folie. Habitée par son instrument, l’artiste dépoussière le genre dans son nouvel album 2 en Une aux multiples facettes mais à deux faces.Katrin’ alias Cello Woman et Mr Cello sont complémentaires : elle lui chante des mots, et il lui joue des notes… Ils sont deux en une. Mr Cello, très sensible à la prononciation de son nom, se prononce TCHÉLLO. Il n’est autre que son violoncelle !Comme son nom ne l’indique pas, Cello Woman chante en français ! Cello Woman est chanteuse- violoncelliste comme certains sont plombiers-chauffagiste. Dans son univers, elle débauche les baignoires et console les chaudières en panne…Vidéo : https://youtu.be/vKGhsOV_EWQScowSCOW est un groupe qui s’est doucement formé à partir de 2015, lors d’un concert où une alchimie s’est opérée rapidement entre Wil et ses 3 nouveaux musiciens.Cela les a amenés à se lancer dans la programmation de plusieurs concerts, notamment lors du festival ERMERGENZA où ils atteindront les demi-finales au New-Morning, sous le nom de Wil Riva (auteur, compositeur, interprète) qui possédait déjà son propre univers et son parcours solo.Après cette expérience, le groupe a décidé de se lié un peu plus à travers un nom qui les représente car derrière le nom « SCOW » s’y trouve tout simplement les initiales de chaque membre du groupe, le « S » de Sébastien Basile (batteur), « C » Christelle Glo (choriste, chanteuse), « O » Olivier Michelot (bassiste) et « W » pour Wil Riva (chant/guitare). Ce mot anglais a pour définition : « embarcation » et oui car les membres du groupe souhaitent bien vous embarquer à bords de chacun de leurs morceaux.Pas de lien FB ou Youtube pour eux pour l instant.Made in FranckTout est une question d’envie et de partage…autodidacte Franck se met tardivement à la composition. Il aura fallu lui montrer quelques accords sur une guitare pour lui donner l’envie de ressortir ses écrits de lycéens… puis en vieillissant de nouveaux mots sur de nouveaux maux. Un jour un nom de scène : She-Me. pendant quelques années ce pseudo sera sa 2 ème identité à tel point que certains ne le nommeront qu’ainsi…. un peu plus de 10 ans de scènes ouvertes, de show case, de rencontres plus ou moins importantes … bien que chaque rencontre l’est finalement suivant le point de vue où l’on se place.Depuis She-Me a laissé place à « Made in Franck » dans le but d’une cohérence tournée vers les compositions de Franck.Un premier EP est en cours grâce à l’implication et la volonté de jean-Jacques (son guitariste et ami) de vouloir proposer au public quelque chose avec un son enfin digne du travail fourni. Laisser une trace … un sourire, une émotion … c’est le seul but, la seule envie …de partager.… et pour cette soirée c’est lui qui vous reçoit !Vidéo : https://www.facebook.com/MadeInFranckOfficiel/videos/292213691348786/ La Dame de Canton, Port de la Gare, Paris, France La Jonque
Joseph Chedid
Joseph Chedid / L’histoire commence maintenant, page 32 : à 32 ans Joseph Chedid apparaît, avec SOURCE (son nouveau projet), sous son nom d’état civil. Fin du pseudonyme, il n’est plus qu’un artiste. Il s’est simplement donné le temps de devenir lui-même. Il écrit, compose, chante, joue de multiples instruments (guitare, basse, batterie, piano, synthé…) et peint des toiles qui deviennent parfois les visuels de ses disques. Il ne se soustrait à aucune étape allant de la production à la distribution de sa musique. Il n’est pas pour autant un « control freak » et reste attentif, ouvert aux beaux hasards, aux heureux accidents qui enrichissent le processus créatif. Il laisse de l’air à ses chansons pour qu’elles respirent, prennent vie, s’envolent… et nous touchent. Et surtout, il s’amuse… car sans plaisir pas de partage. Il définit sa musique comme « une traversée de lui-même au flambeau pour y trouver un trésor à partager ». Il cherche ce point d’équilibre entre force et fragilité, entre émotion et lucidité. Il ne cherche pas la perfection car la perfection est froide, inerte. Pour son nouveau projet SOURCE, il a préféré la chaleur et le grain de la bande magnétique pour enregistrer en studio des sessions entièrement live (18 titres brut en 10 jours, retravaillés sur 2 ans). Il veut être totalement libre et sortira donc son cet album sans maison de disques (comme le premier). C’est un artisan, pas un industriel. « On a perdu la connexion avec l’univers depuis la révolution industrielle  » est le sous-titre manifeste de cet opus. Le message est clair. Le message éclaire.
vidéo : https://youtu.be/_VABNjtnCuk

Rachel
Rachel Aubin est née à Paris, issue d une famille d artistes .
elle a baigné dans l’univers du spectacle vivant et a été initiée à la musique dès l’âge de 8 ans avec le violon.
À 14 ans, lors d un pari avec un camarade musicien de son collège, qui plus tard deviendra très connu, Rachel monte un groupe avec une amie pianiste dans lequel elle sera chanteuse, et là c’est la révélation.
Très vite elle se prend au jeu de la chanson, elle sera notamment influencée par le rock la pop et la variété avec des artistes comme Nirvana, Red hot chili peppers, ou encore Renaud.
Autodidacte, elle flirt avec la batterie mais s’intéresse très vite à la guitare. Rachel commence tout de suite à composer et écrire ses chansons, les reprises ne l’intéressant pas.
Elle reforme dans la foulée son propre groupe, ce qui l’amènera à se produire dans de nombreuses salles parisiennes comme le Gibus la scène bastille ou bien encore le New morning.
Le groupe split définitivement en 2017. Et Rachel commence une aventure en solo !
Vidéo : https://youtu.be/u0fzKZfJ1uM

Thomas Monica
Après des expériences scénique avec Matthieu Chedid, un duo sur son album live « Îl(s) » et une nomination comme « Artiste de l’année 2017 » pour les Oui FM Awards au Trianon de Paris, Thomas Monica prépare la sortie de son premier album. Produit par Ian Cable (Alain Bashung, Jacques Higelin, Tricky, Cocoon, Emilie Simon, Tindersticks …), « Le Paradoxe de l’Utah » sortira le 19 avril 2019.
A la fois chanson, rap, rock et pop, la musique orchestrée de Thomas Monica nous transporte dans un univers singulier, coloré par ses origines italiennes et arabes. Il y parle de son enfance hors normes, de l’absence d’un père, de racisme, d’écologie, de rêves … avec une langue française poétique et rythmée. A la fois auteur, compositeur, réalisateur, arrangeur et multi-instrumentiste sur ce premier opus, l’artiste s’amuse avec les sonorités qui façonnent ses pensées.
Vidéo : https://youtu.be/mQEkDwVupt8

Guilhem Valayé
Avant de découvrir ses mélodies douces, exactes et efficaces, il y avait déjà son écriture. Tantôt confidente, tantôt engagée, les constantes prises de position poétiques dans les albums de 3 minutes s/ mer, le groupe avec lequel il a navigué dix ans durant. Il y avait aussi déjà sa voix. Fière et fidèle, écorchée au détour des sentiments plus complexes, amplifiée jusqu’à la demie finale de The Voice en 2015. Il y avait évidemment sa présence scénique. Indéfinissable au point qu’un dictionnaire des synonymes ne suffit pas pour décrire l’expérience vécue, ces instants où des inconnus sont transportés d’une même force qu’ils soient dans le sous-sol d’un café-concert ou dans la fosse d’un Zénith. Depuis le début, Guilhem joue avec l’espace et avec le temps. Il transforme, il transmue. Et maintenant qu’il est de retour, le voyage s’annonce ambitieux.
Vidéo : https://youtu.be/0slrZoqkDMc

Cello Woman
Cello Woman ne fait qu’un avec son violoncelle ! Dans un univers déjanté mêlant à la fois chansons voix-violoncelle et créations dansantes, la femme violoncelle nous entraîne dans sa douce folie. Habitée par son instrument, l’artiste dépoussière le genre dans son nouvel album 2 en Une aux multiples facettes mais à deux faces.
Katrin’ alias Cello Woman et Mr Cello sont complémentaires : elle lui chante des mots, et il lui joue des notes… Ils sont deux en une. Mr Cello, très sensible à la prononciation de son nom, se prononce TCHÉLLO. Il n’est autre que son violoncelle !
Comme son nom ne l’indique pas, Cello Woman chante en français ! Cello Woman est chanteuse- violoncelliste comme certains sont plombiers-chauffagiste. Dans son univers, elle débauche les baignoires et console les chaudières en panne…
Vidéo : https://youtu.be/vKGhsOV_EWQ

Scow
SCOW est un groupe qui s’est doucement formé à partir de 2015, lors d’un concert où une alchimie s’est opérée rapidement entre Wil et ses 3 nouveaux musiciens.
Cela les a amenés à se lancer dans la programmation de plusieurs concerts, notamment lors du festival ERMERGENZA où ils atteindront les demi-finales au New-Morning, sous le nom de Wil Riva (auteur, compositeur, interprète) qui possédait déjà son propre univers et son parcours solo.
Après cette expérience, le groupe a décidé de se lié un peu plus à travers un nom qui les représente car derrière le nom « SCOW » s’y trouve tout simplement les initiales de chaque membre du groupe, le « S » de Sébastien Basile (batteur), « C » Christelle Glo (choriste, chanteuse), « O » Olivier Michelot (bassiste) et « W » pour Wil Riva (chant/guitare). Ce mot anglais a pour définition : « embarcation » et oui car les membres du groupe souhaitent bien vous embarquer à bords de chacun de leurs morceaux.
Pas de lien FB ou Youtube pour eux pour l instant.

Made in Franck
Tout est une question d’envie et de partage…
autodidacte Franck se met tardivement à la composition. Il aura fallu lui montrer quelques accords sur une guitare pour lui donner l’envie de ressortir ses écrits de lycéens… puis en vieillissant de nouveaux mots sur de nouveaux maux. Un jour un nom de scène : She-Me. pendant quelques années ce pseudo sera sa 2 ème identité à tel point que certains ne le nommeront qu’ainsi…. un peu plus de 10 ans de scènes ouvertes, de show case, de rencontres plus ou moins importantes … bien que chaque rencontre l’est finalement suivant le point de vue où l’on se place.
Depuis She-Me a laissé place à « Made in Franck » dans le but d’une cohérence tournée vers les compositions de Franck.
Un premier EP est en cours grâce à l’implication et la volonté de jean-Jacques (son guitariste et ami) de vouloir proposer au public quelque chose avec un son enfin digne du travail fourni. Laisser une trace … un sourire, une émotion … c’est le seul but, la seule envie …de partager.
… et pour cette soirée c’est lui qui vous reçoit !
Vidéo : https://www.facebook.com/MadeInFranckOfficiel/videos/292213691348786/
Read more
Organizer
La Jonque
PORT DE LA GARE, 75013, PARIS, France
0153610849