Liège Organ Festival
Saison 2019
Liège Organ Festival Book
Sun Sep 22, 2019 at 08:00 PM to Sun Jan 12, 2020 at 04:00 PM Add to my calendar
2019-09-22 20:00:00 2020-01-12 16:00:00 Europe/Paris Liège Organ Festival Reservations on : http://www.festivalorgueliege.be/ -- Il y a 21 ans… la manufacture d’orgues Schumacher d’Eupen achevait la restauration des grandes orgues de l’église Saint-Jacques de Liège. Après quatre décennies d’abandon, de silence forcé et de querelles d’experts, les 2578 tuyaux de l’instrument résonnaient à nouveau sous les voûtes séculaires de la splendide abbatiale liégeoise.Il y a 21 ans… le festival d’Orgue de Liège voyait le jour pour célébrer dignement le retour du grand orgue.  Participez aux quatre concerts à l'église Saint-Jacques et bénéficiez de 5 € de réduction. Programme complet et détaillé via l'onglet « Programme » ci-dessus.  Église Saint-Jacques de Liège Amis de l'orgue de Saint-Jacques de Liège

21 years ago... the Schumacher organ factory in Eupen completed the restoration of the great organ of the Saint-Jacques church in Liège. After four decades of abandonment, forced silence and quarrels from experts, the 2578 pipes of the instrument resounded again under the centuries-old vaults of the splendid Liège abbey. 

21 years ago... the Liège Organ Festival was born to celebrate with dignity the return of the great organ.

Take part in four concerts at the Saint-Jacques church and get a € 5 discount.

Complete and detailed program via the "Program" tab above.

Read more
Organizer
Amis de l'orgue de Saint-Jacques de Liège
8 place Saint-Jacques, 4000 Liège

Dimanche 22 septembre 2019 ♦ 20:00 

Église Saint-Jacques 

Les Piffari du doge 

Cuivres et orgue au palais ducal et à la basilique San Marco

Œuvres de Frescobaldi, Cavazzoni, Gabrieli, Palestrina, Foccroulle
​​​​​​​Bernard Foccroulle, orgue
Ensemble InAlto 

Projection du jeu de l'organiste sur grand écran. ​​​​​​​

Ensemble privé des doges, les Piffari sont l’emblème sonore de la république de Venise, de ses cérémonies officielles et de ses fêtes. Avec les musiques de Gabrieli, Cavazzoni et d’autres, ils contribuent aux fastes et au rayonnement de la Sérénissime. Un rôle que jouent également les orgues de la Basilique San Marco, la chapelle privée des doges, temple d’une incroyable inventivité. Artiste associé des festivals de Wallonie, Bernard Foccroulle et l’ensemble InAlto renouent avec le répertoire de ces deux institutions de prestige.


15 € / 10 € pour les moins de 30 ans. 
En partenariat avec le festival Les Nuits de Septembre  ♦  Réservations : www.lesnuitsdeseptembre.com
Un programme conçu pour Les Nuits de Septembre. 
19:00 : introduction au concert par Bernard Foccroulle. 

Dimanche 13 octobre 2019 ♦ 16:00  ♦ inclus dans l'abonnement

Église Saint-Jacques

Vater unser im Himmelreich (Notre père qui êtes aux cieux)

Deux orgues, deux organistes

Œuvres de Bach, Buxtehude, Boehm, Schütz, Praetorius, Vanmarsenille
Fabien Moulaert, orgue
Edward Vanmarsenille, orgue 

Projection du jeu de l'organiste sur grand écran. ​​​​​​​

Pour la première fois dans l’histoire du festival, les deux orgues de Saint-Jacques seront mis en valeur et ce, avec un fil rouge, le merveilleux choral Vater unser im Himmelreich (Notre Père qui es aux cieux). Les organistes Edward Vanmarsenille et Fabien Moulaert alterneront pièces pour orgue à quatre mains (et quatre pieds) œuvres en solo sur l’orgue de transept et sur l’orgue de tribune et enfin, une création d’Edward Vanmarsenille, spécialement composée pour le FOL et qui fera sonner simultanément les deux instruments. Effets stéréo garantis, une expérience unique et originale à vivre absolument.

10 € / 6 € pour les moins de 26 ans / gratuit pour les moins de 16 ans  ♦  Réservations en ligne 

Dimanche 27 octobre 2019 ♦ 16:00

Salle Philharmonique de Liège

Escaich & Galliano

Œuvres de Bach, Corelli, Marcello, Dvořák, Rachmaninov, Piazzolla, Viseur, Galliano et Escaich​​​​​​​
Richard Galliano, accordéon
Thierry Escaich, orgue 

L’alliance inattendue entre deux instruments que tout semble séparer, l’orgue et l’accordéon. Deux virtuoses, Thierry Escaich et Richard Galliano rivalisent de complicité et d’imagination dans ce programme inspiré de leur disque Aria (2017) : « Le fil conducteur est l’envie de jouer ensemble un large répertoire musical en variant, transformant ou s’appropriant l’espace d’un instant ces mélodies qui ont marqué l’histoire de la musique, qu’elles soient de Bach, Corelli ou Piazzolla… »

​​​​​​​

18 € / gratuit pour les moins de 16 ans. 
Une production de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège  ♦  Réservations : www.oprl.be
 

Vendredi 1er novembre 2019 ♦ 11:00

Église Saint-Jacques

Fête de la Toussaint 

Messe des artistes

Jasmine Daoud, soprano
Philippe Robert, chantre
Ensemble de trompes de chasse
Pierre Thimus, orgue

Une des grandes fêtes du temps liturgique solennisée par les musiciens de Saint-Jacques et un ensemble de trompes de chasse.​​​​​​​

​​​​​​​

Samedi 7 décembre 2019 ♦ 20:00  ♦ inclus dans l'abonnement

Église Saint-Jacques

Concert de Noël

Bach, cantates de Noël, motets & chorals

Jean-Luc Thellin, orgue 
Muriel Bruno, soprano
Anaïs Brullez, alto
Maxime Melnik, ténor
Philippe Favette, basse

Projection du jeu de l'organiste sur grand écran. ​​​​​​​

Jean-Luc Thellin, Liégeois d’origine, organiste à Vincennes à l’est de Paris, professeur au conservatoire de Chartres, mène une belle carrière internationale. Il a entamé récemment une intégrale des œuvres pour orgue de Bach en 14 CD. Il était donc l’organiste tout indiqué pour concevoir un programme Bach pour le temps de Noël. Les œuvres pour orgue alterneront avec des cantates, motets et chorals interprétés par un quatuor de solistes liégeois.​​​​​​​


​​​​​​​14 € / 8 € pour les moins de 26 ans / gratuit pour les moins de 16 ans  ♦  Réservations en ligne 

Samedi 14 décembre 2019 ♦ 20:00
​​​​​​​Dimanche 15 décembre 2019 ♦ 16:00

Église Saint-Jacques

Bach, Oratorio de Noël

Chœur symphonique de Liège
Els Crommen, soprano
Eunice Arias, alto
Peter Defrancq, ténor
Nicolas Achten, basse
Convivium Baroque Ensemble
Patrick Baton, direction 

Exultez ! Réjouissez-vous !, c'est par ces mots que Bach inaugure la première des six cantates représentées lors des différents jours de la fête de Noël 1734 à Leipzig, six cantates qu'il devait lui-même rassembler sous le terme de « Oratorio de Noël ». Écrite pour chœur, orchestre et quatre solistes, l’œuvre raconte l'histoire de la naissance du Christ : Le voyage de Marie et Joseph à Bethléem, dans la première cantate, la visite des bergers dans l'intimité des deuxième et troisième et la venue fastueuse des Rois mages dans la sixième. L’Oratorio de Noël de Bach reste sans doute l'œuvre la plus populaire et la plus emblématique de la fête de Noël.
​​​​​​​
27 € catégorie 1 places numérotées / 19 € catégorie 2 placement libre /
14 € pour les moins de 26 ans / gratuit moins de 12 ans.
En partenariat avec le Chœur symphonique de Liège ♦ Réservations : reservations.csliege@gmail.com

Dimanche 12 janvier 2020 ♦ 16:00  ♦ inclus dans l'abonnement

Église saint-Jacques

Noël au temps de Bach et de Buxtehude

Pierre Thimus, orgue

Honorer Bach, c’est aussi mettre en exergue le grand organiste-compositeur qui l’a précédé et qui a nourri l’extraordinaire génie créatif du Cantor de Leipzig. Il s’agit de Dietrich Buxtehude que Bach, âgé d’à peine vingt ans, ira écouter à Lübeck au terme d’un impressionnant voyage pédestre de plus de 400 km.  ​​​​​​​

Projection du jeu de l'organiste sur grand écran. ​​​​​​​​​​​​​​

​​​​​​​

10 € / 6 € pour les moins de 26 ans / gratuit pour les moins de 16 ans  ♦  Réservations en ligne 

Grandes orgues de l'église Saint-Jacques

Anonyme

Restauré de 1993 à 1998



Construit en 1600 par un facteur d’orgue resté inconnu, (peut-être s’agit-il de Nicolas Niehoff qui construisit peu de temps avant l’orgue voisin de Saint-Denis à Liège ou de Florent Hoquet) l’instrument s’adosse fièrement à la grande muraille du fond de l’église et culmine à près de 23 mètres de haut. À divers endroits on retrouve la date anno 1600 ainsi que diverses armoiries. L’ensemble des buffets d’orgue et galerie est entièrement sculpté, polychrome et doré. On y aperçoit des décors de faunes, bucranes, chérubins et pointes de diamants. La couleur dominante est un bleu assez soutenu, retrouvé lors de la restauration. 

Sous les buffets d’orgue se trouve l’ancien jubé gothique qui était érigé à l’origine à l’entrée du chœur. Daté de 1538 et probablement sculpté par Daniel Mauch, cet ouvrage entièrement en pierre fut déplacé peu avant la construction de l’orgue. 

Transformé en 1669 par André Séverin qui fut enterré à Saint-Jacques, (comme en atteste la pierre tombale conservée dans le narthex), l’orgue fut entièrement reconstruit par Arnold Clerinx en 1854 qui sacrifie les quatre grands volets et supprime les dos de l’instrument pour y loger de plus grands sommiers et une quarantaine de jeux. Au milieu du vingtième siècle, l’orgue se trouvait dans un état poussif qui était loin de satisfaire le titulaire d’alors, Pierre Froidebise, qui multiplia en vain les démarches en vue d’une restauration. 

Le très mauvais état de conservation des éléments Clerinx et le non-respect des dimensions de la caisse de résonance des buffets incitèrent les restaurateurs à rejeter l’éventualité d’un retour à l’orgue du XIXe siècle. Restaient alors deux possibilités : la reconstruction d’un orgue de type Séverin ou le retour à l’instrument d’origine de la fin du XVIe siècle. C’est cette dernière solution qui fut retenue étant donné le bon état de conservation des magnifiques buffets d’orgue et l’intérêt majeur pour le paysage d’orgues de Liège et de la Wallonie de pouvoir compter un instrument de ce style. 

Les travaux de reconstruction ont été réalisés par la Manufacture d’orgues Schumacher de Baelen et conduits par Koos Van de Linde et par l’organiste titulaire Pierre Thimus. 

Le buffet est typique pour l'époque : très haut, relativement large et très peu profond. La hauteur considérable du grand corps (la tourelle centrale mesure 5,81 m) a permis d'envisager un instrument à trois claviers manuels, comprenant Hauptwerk, Oberwerk, Rückpositiv et un pédalier indépendant. La console a retrouvé ses dimensions originales et comprend les trois claviers manuels recouverts de buis et d’ébène. 

En l’absence de toute indication concernant l’instrument d’origine, la composition de l’orgue a largement bénéficié des travaux de recherche de Jan Van Biezen et Koos Van de Linde sur de nombreux orgues du XVIe siècle au Pays-Bas et ailleurs. 

Le clavier du Hauptwerk comporte essentiellement les jeux de principaux, avec des doublures typiques à partir de la tessiture de 4' pour les principaux de 16', 8' et 4'. La Mixtur et le Scharff découlent encore directement de la conception caractéristique du Blockwerk gothique. Le « plenum » du Rückpositiv est organisé selon les mêmes principes. Les principaux du Oberwerk possèdent les mêmes doublures. Toutes les flûtes sont de taille large et se fondent admirablement entre elles. Les jeux d'anches sont particulièrement caractéristiques des recherches de sonorité de l'époque Renaissance. 

Le choix du tempérament mésotonique, le plus répandu jusqu’au XVIIe siècle, est la conséquence logique et indispensable de l'option d’esthétique sonore.

​​​​​​​​​​​​​​