Vincent Beer-Demander joue Vladimir Cosma
CONCERTS DE MONSIEUR CROCHE présentent :
Vincent Beer-Demander joue Vladimir Cosma Book
Wed Nov 20, 2019 from 08:30 PM to 11:30 PM Add to my calendar
2019-11-20 20:30:00 2019-11-20 23:30:00 Europe/Paris Vincent Beer-Demander joue Vladimir Cosma Reservations on : https://www.billetweb.fr/vincent-beer-demander-joue-vladimir-cosma -- Vladimir Cosma (né en 1940)24 Caprices pour mandoline soloCréation mondialeVincent Beer-Demander, mandolines soloavec la participation deCécile Soirat mandolineFabio Gallucci mandoleGregory Morello guitareGrégory Daltin accordéonLes 24 Caprices de Vladimir CosmaLes 24 Caprices de Vladimir Cosma, dédiées à Vincent Beer-Demander, sont des pièces de virtuosité pyrotechnique, tour à tour rêveuses, ensoleillées, virevoltantes et dont la plupart portent le nom d'un thème ou d'un personnage associé à l'univers cinématographique du compositeur, exploitent les multiples facettes d'un l'instrument dont Paganini était aussi un grand virtuose !Déjà compositeur d'un concerto pour mandoline et orchestre créé en 2015, Vladimir Cosma livre avec ses 24 Caprices l'un des sommets de la littérature pour mandoline. Et il contribue avec éclat au renouveau de l’instrument.Au cours de ce concert et pour la création du cycle, Vincent Beer-Demander jouera près de 10 instruments, de la mandoline classique en passant par le liuto cantabile, le mandoloncelle et la mandole ténor !​​​​​​​ Salle Gaveau, 45 Rue de la Boétie, Paris, France MONSIEUR CROCHE & CO. SAS

Vladimir Cosma (né en 1940)

24 Caprices pour mandoline solo
Création mondiale

Vincent Beer-Demander, mandolines solo


avec la participation de
Cécile Soirat mandoline
Fabio Gallucci mandole
Gregory Morello guitare
Grégory Daltin accordéon

Les 24 Caprices de Vladimir Cosma

Les 24 Caprices de Vladimir Cosma, dédiées à Vincent Beer-Demander, sont des pièces de virtuosité pyrotechnique, tour à tour rêveuses, ensoleillées, virevoltantes et dont la plupart portent le nom d'un thème ou d'un personnage associé à l'univers cinématographique du compositeur, exploitent les multiples facettes d'un l'instrument dont Paganini était aussi un grand virtuose !

Déjà compositeur d'un concerto pour mandoline et orchestre créé en 2015, Vladimir Cosma livre avec ses 24 Caprices l'un des sommets de la littérature pour mandoline. Et il contribue avec éclat au renouveau de l’instrument.

Au cours de ce concert et pour la création du cycle, Vincent Beer-Demander jouera près de 10 instruments, de la mandoline classique en passant par le liuto cantabile, le mandoloncelle et la mandole ténor !​​​​​​​

Read more
Organizer
MONSIEUR CROCHE & CO. SAS
8 rue Lemercier, 75017, PARIS, France
0630364625

A Propos des Concerts de Monsieur Croche


Ce concert fait partie de la deuxième saison, 2019/2020 des Concerts de Monsieur Croche, Salle Gaveau, à Paris.

Elle présente cette fois neuf récitals de piano et s'élargit à d'autres événements pour former une saison de 13 concerts, avec un concert de musique de compositeurs ou sur des thèmes juifs, un concert Bach par Hélène Schmitt et son ensemble baroque Luceram, un « Festival Piano Frenezy » qui a vocation à devenir récurrent - et même un « concert-caprice » mais très sérieux, consacré à la musique de Vladimir Cosma pour mandoline, avec la révélation d’un instrumentiste exceptionnel : Vincent Beer-Demander.

Cette nouvelle saison des Concerts de Monsieur Croche marque aussi sa fidélité à des artistes tels que Lukas Geniušas, Pavel Kolesnikov ou Henri Barda qui ont donné des récitals marquants l’année dernière.

Nous sommes fiers d’accueillir le géant Bruno-Leonardo Gelber, d’honorer Françoise Thinat, de donner à ré-entendre un autre géant, Emile Naoumoff. Parmi les jeunes pianistes français, noter choix exclusif s’est porté sur Rémi Géniet. Et Yevgueny Sudbin fera cette saison sa rentrée à Paris aux Concerts de Monsieur Croche. À Paris où il n’a pas été invité depuis bien longtemps, on se demande bien pourquoi. 

Notre concert d’ouverture aura toujours pour vocation de présenter un grand Maître méconnu. Après Vladimir Feltsman la saison dernière, c’est le pianiste Peter Rösel, sans doute le plus grand pianiste allemand vivant, absent en récital à Paris depuis bien 40 ans, qui inaugurera la deuxième saison des Concerts de Monsieur Croche.

Nous tisserons dans le fil de la programmation des œuvres de compositeurs français contemporains, et la musique de compositeurs du XXe siècle peu honorés.

Nous développerons en outre un volet pédagogique ouvert au public, qui sera détaillé ultérieurement, à travers des Masterclasses que certains de nos artistes invités offriront, en plus de leur concert. 

Le lancement de cette programmation s’accompagne d’initiatives pour renforcer la communauté singulière qui se créée autour des Concerts de Monsieur Croche et de leur démarche d’indépendance.

Une association des amis voit le jour. Une campagne de crowdfounding sera lancée afin de nous donner davantage de moyens pour installer notre notoriété et soutenir notre dynamique commerciale.  L’attractivité pour le public de tels concerts doit en effet emprunter les moyens techniques actuels pour informer et promouvoir, et cela dans le sens de ce que nous défendons. 

Nous déploierons à cet égard une politique tarifaire de réservation originale, afin d’offrir à nos clients-spectateurs un accès fluide aux informations et à l’achat de leurs places, un niveau de service élevé et un accompagnement, avant et après le concert, toujours plus qualitatif. 

La qualité rédactionnelle des documents que nous produisons pour faire connaître notre travail, qu’ils soient imprimés ou publiés sur Internet, est une marque de fabrique des Concerts de Monsieur Croche.   

Nous poursuivrons dans cette voie : car la promotion des « plaisirs difficiles » est notre métier, et pour cela il faut informer, raconter, émouvoir. 

Cette série de concerts n’a demandé à personne l’autorisation d’exister. Elle se caractérise par une indépendance et une liberté qui font, croyons nous, sa singularité. Le revers de la médaille est qu’elle a besoin de votre soutien militant pour se faire connaître ! S’abonner ou réserver à l’avance en est l’expression la plus utile. Nous avons retravaillé nos tarifs pour les rendre accessibles à tous, et nos abonnements pour les rendre aussi souples et avantageux que possible.

www.concertsdemonsieurcroche.com

https://www.facebook.com/MonsieurCroche/

De la mandoline chez Monsieur Croche ?... Et pourquoi pas ?


En 1819, les éditions Ricordi publient pour la première fois les 24 Caprices pour violon de Niccolo Paganini, concentré de difficultés techniques extrêmes qui inspirera un grand nombre de compositeurs tels que Schumann, Liszt, Brahms ou Rachmaninov...

Deux cents ans plus tard, le compositeur Vladimir Cosma, violoniste de formation, élève de Nadia Boulanger et géant de la musique de films, compose 24 Caprices pour mandoline qu'il dédie à Vincent Beer-Demander, sans doute le plus éblouissant mandoliniste actuel.

La Mandoline, instrument d'origine italienne descendant du luth s'est développé principalement dans le bassin méditerranéen et depuis 1586, date à laquelle on la trouve dans les premiers opéras baroque. On associe volontiers la mandoline aux tarentelles et sérénades populaires. Mais l'instrument a séduit de très nombreux compositeurs tels que Vivaldi, Scarlatti, Mozart, Beethoven, Verdi, Malher, Stravinsky, Schoenberg …

Avec ses 4 cordes doubles accordées comme un violon, la mandoline est un instrument qui a développé dès le XIX° siècle des techniques spécifiques, dont le trémolo sur plusieurs cordes, qui confère à l’instrument un caractère polyphonique. De fameux violonistes tels que Vivaldi, Paganini, Demetrius Constantine Dounis ou Kreisler jouaient de la mandoline ! Et aujourd’hui l’Europe, le Japon, la Russie, l’Amérique latine ou les Etats Unis comptent de grands virtuoses de cet instrument, qui s’illustrent tant dans la musique classique que dans le Choro brésilien ou le Bluegrass américain !

La première classe de mandoline fut créée en France en 1921 au Conservatoire de musique de Marseille et fut confiée à l'un des plus célèbres mandolinistes de l'époque,Laurent Fantauzzi, ami de Saint-Saëns et de Massenet. Vincent Beer-Demander, compositeur et mandoliniste dédicataire de plus de 200 oeuvres nouvelles pour son instrument a fait revivre cette classe en 2009.